Quelle est la prise de conscience des auteurs en biomédecine, concernant l’éthique des publications ? Pas très bonne…

C'est une enquête internationale, avec 4000 réponses, donc importante, mais cet article me laisse sur ma faim. La méthode est bonne et les chercheurs respectables. La publication est dans BMJ Open fin novembre 2018, mais ce n'est pas un gage d'intérêt.

La recherche est bien faite, mais sujet difficile car les chercheurs n'aiment pas être questionnés sur l'éthique et l'intégrité. Il s'agit BMJ OPen Ethicd'une enquête auprès de 10 852 auteurs correspondants de 20 revues du BMJ PUblishing group, et ayant publié en 2009. L'enquête en ligne était très bien faite avec des vignettes très bien faites sur des cas de 'mauvaise publication', 'omission d'auteurs', 'auto-plagiat', 'attribution d'auteurs honoraires', et 'conflits d'intérêts'. Les cas représentent un travail considérable. Les 5 vignettes, avec des variantes, étaient soumises au hasard aux chercheurs. Les résultats ont été exprimés avec des images comme celle-ci à droite (good luck !).

Les critères de jugement étaient : "Niveau perçu de comportement non éthique (coté de 0 à 10) présenté dans cinq vignettes contenant des variables clés qui ont été manipulées expérimentalement au début du sondage et niveau perçu de connaissance de sept sujets éthiques liés à la publication (publication antérieure, omission d'auteurs, auto-plagiat, auteur honoraire, conflits d'intérêts, manipulation d'image et plagiat)"

Les résultats sont nombreux, avec de grandes variabilités, et sont partiellement résumés dans l'abstract : "4043/10 582 (38 %) chercheurs ont répondu. Les répondants ont travaillé dans 100 pays et ont fait état de divers niveaux d'expérience dans le domaine de la publication. 67 % (n=2700) avaient reçu une formation en éthique de publication d'un mentor, 41 % (n=1677) un cours partiel, 28 % (n=1130) un cours complet et 55 % (n=2206) un cours en ligne ; seule une petite proportion ont jugé que la formation reçue était excellente. Il y avait une gamme complète (de 0 à 10 points) d'évaluations de l'étendue des comportements contraires à l'éthique dans chaque vignette, illustrant un large éventail d'opinions sur l'acceptabilité éthique des comportements évalués, mais ces opinions étaient peu modifiées par le contexte dans lequel elles se sont produites. Les participants ont fait état d'une grande variabilité dans leur perception de la connaissance de sept sujets d'éthique de publication ; un tiers d'entre eux ont indiqué que leur connaissance était inférieure à " une certaine connaissance " pour la somme des sept sujets d'éthique et seulement 9 % ont indiqué qu'ils avaient une " connaissance substantielle " de l'ensemble des sujets."

Commentaires :

  • 123 français étaient parmi les répondeurs ;
  • trop de pays représentés !
  • beaucoup de données et de commentaires intéressants, notamment les vignettes
  • il y a eu 5 reviewers qui ont bien amélioré l'article par leurs remarques ; le document 'prepublication history' fait 37 pages, donc peer-review bien fait ;
  • je ne comprends pas comment une recherche financée, faite en août/septembre 2011, dont les résultats enligne étaient disponibles le 1 octobre 2011, a été publiée en novembre 2018 ; la plupart des revues auraient refusés cet article, mais des auteurs sont affiliés au BMJ Publishing Group…..

Donc à garder pour les cas utilisés…

Partagez cet article sur les réseaux:
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

Archives mensuelles

Suivez-nous

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle

Tags

Vous pourriez aussi aimer