L’amateurisme est encore trop fréquent au sein des revues scientifiques, d’après R Smith

Sur l'un des blogs du BMJ, Richard Smith, ancien rédacteur en chef du BMJ a donné son opinion le 31 décembre 2018 sur les revues scientifiques. Il a rappelé que c'est en 1995, que son prédécesseur au BMJ, Stephen Lock avec formalisé les mauvaises pratiques, notamment à propos du cas de Malcom Pearce, gynécologue, qui avait publié une étude fraudée dans la revue dont il était rédacteur Toronto staren chef. Richard commente aussi un article du Toronto Star (image à droite) suspectant que de très nombreux articles d'un chercheur (Gideon Koren) doivent être suspects de manipulations diverses… des investigations en cours, mais l'article explique la complaisance des revues.. Ce chercheur, qui a publié 1 400 articles, est suspect, mais la plupart des revues ayant été alertées n'ont rien fait. Nous pouvons rapporter cela de la pratique de PubPeer : peu de revues considèrent les commentaires de ce site montrant des embellissements suspects.

Les revues qui suspectent des fraudes avant acceptation d'un manuscrit préfèrent le refuser et ne font rien : d'ailleurs, ces revues n'ont aucune légitimité pour investiguer sur site, et alerter les institutions/universités ne mène à rien en général.

R Smith explique que les revues sont sous la responsabilité d'amateurs. Je cite : 'L'un des nombreux aspects étranges des revues scientifiques, qui sont au cœur du processus scientifique, est que la plupart d'entre elles sont éditées par des amateurs. Un jour, vous êtes cardiologue et professeur de cardiologie, et le lendemain, vous êtes aussi rédacteur en chef. L'inverse ne fonctionnerait jamais, un rédacteur en chef devenant cardiologue du jour au lendemain.'

Je suis d'accord avec R Smith. Je suis inquiet du devenir des revues scientifiques quand les lobbies divers demandent la disparition de maisons d'éditions qui ont les compétences et métiers pour faire des revues. Des modèles très intéressants se développent, mais dans l'amateurisme aussi.

Partagez cet article sur les réseaux:
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

Archives mensuelles

Suivez-nous

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle

Tags

Vous pourriez aussi aimer