L’origine des organes transplantés devraient toujours être claire… rétractation de 15 articles de Chine !!!

En février 2019, un article publié dans BMJ Open suggérait qu'environ 400 articles devraient être rétractés de la littérature. Ce sont Organsdes articles de transplantation dont l'origine des organes n'est pas précisée, avec une suspicion que ces organes aient été prélevés chez des prisonniers.

Ce sont sept articles de Transplantation et huit de PLoS ONE qui ont déjà été rétractés…  mais combien devraient l'être ? Ces articles ont été publiés entre 2008 et 2014, et concernaient des transplants de rein et de foie. D'autres articles ont des expressions de réserves, et pourraient être rétractés. Les informations sont sur RetractionWatch, et dans un court article du BMJ.

Un éditorial de Transplantation, d'août 2019, explique cette décision car les organes de prisonniers exécutés ne peuvent pas justifier une découverte scientifique. En principe, depuis janvier 2015, ces organes ne seraient plus utilisés. Les rédactions des revues devraient investiguer les articles de transplantation avec des auteurs chinois, et demander aux auteurs les origines des organes. Ce problème semble uniquement concerner la Chine.

Partagez cet article sur les réseaux:
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

Archives mensuelles

Suivez-nous

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle

Tags

– –

Vous pourriez aussi aimer

eleifend dictum felis non libero elementum Lorem lectus nunc adipiscing ante.