Pourquoi participer à un comité de rédaction d’une revue scientifique ?

Propos court dans Nature (career column) le 7 août 2019 sur les bénéfices d'être membre d'un comité de rédaction. Le titre est clair : Why you should join a journal's editorial board. L'auteur est une mathématicienne qui donne des conseils à un jeune chercheur. Ces conseils s'appliquent probablement à toutes les disciplines : Ed B

  • Identifier une ou deux revues qui vous intéressent ;
  • Rentrer en contact avec les membres du comité de rédaction lors des congrès de la discipline, car les réunions des comités de rédaction internationaux y sont organisées ;
  • Lors du congrès, vous présenter après avoir préparé vos questions ;
  • Si vous n'arrivez pas à contacter des membres du comité lors d'un congrès, demandez un contact téléphonique informel en envoyant un email : la plupart aiment parler de leur travail, donc vous ne les ennuyez pas ;
  • N'attendez pas d'annonces de postes vacants, car la plupart des membres sont recrutés par relation ; mais s'il y a une annonce, répondez vite ;
  • Mentionnez votre valeur ajoutée pour le comité, surtout si vous êtes une femme, ou d'une minorité peu représentées ; réalisez que souvent les membres des comités sont anglo-saxons, USA et UK en tête ;
  • Ne vous découragez pas, car vous y arriverez.

Je rajouterai : essayez d'être reviewer pour cette revue, et faites-vous remarquer ainsi.

Partagez cet article sur les réseaux:
Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn

2 commentaires

  • Merci pour l’article.
    Après avoir lu le court texte, je trouve les raisons assez individualistes, et carriéristes. Une vision « à l’ancienne » de la vie des publications.
    Expertiser pour des revues, avec plaisir, mais passer des heures de congrès/réunions pour intégrer un board pour quelques années plus tard avoir la sensation de souffler le chaud et le froid dans une sous-discipline de publication (ex. faire passer des papiers de copains…) je ne vois pas l’intérêt réel.

    Répondre
  • Oui, je vous rejoins, c’est passéiste et carriériste OUI. Mais la pratique semble montrer que participer à un comité de rédaction facilite l’acceptation de ses articles… La pratique des comités de rédaction est assez laxiste dans de nombreuses revues de spécialité.
    Je me suis ému des pratiques de JPA Ioannidis que je respecte, mais dont certains articles ne sont pas relus : un article soumis et accepté le même jour par exemple https://www.redactionmedicale.fr/2019/07/publication-rapide-de-jpa-ioannidis-dans-sa-revue-sur-les-manipulations-du-facteur-dimpact.html

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles populaires

Archives mensuelles

Suivez-nous

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle

Tags

Vous pourriez aussi aimer