Hans Eysenck : dans le top 5 des chercheurs ayant le plus de rétractations ?

Le site RetractionWatch a une liste des 32 chercheurs (dont une femme) ayant eu le plus de rétractations d'articles. Le numéro 1 est Eysencktoujours Y Fujii avec 183 rétractations, suivi par J Boldt avec 97 rétractations (un criminel puisque ses publications ont causé des morts).

Des anciens cas sont difficiles à investiguer, par exemple Hans Eysenck qui devrait avoir plus de 60 articles rétractés… Ce chercheur en psychologie est mort en 1997, et a quitté son poste académique en 1983 (Institut de Psychiatrie, King's College, Londres) ! Un rapport de mai 2019 par le King's College (image ci-contre) a conclu que 26 articles avec un co-auteur (Ronald Grosshart-Maticek) étaient 'unsafe', en conseillant aux revues de le signaler aux lecteurs… pas très clair… que faire ? Sur RetractionWatch, il y a plusieurs billets, dont l'un questionne : que faire ? Peut-on rétracter des articles sans accès aux données, et dont l'auteur est décédé ?

Ce cas est détaillé dans un article de 19 pages du Journal of Health Psychology (accès libre, mai 2019) par un écossais, AnthonyJ Pelosi. Voici le résumé de cet article : "Au cours des années 1980 et 1990, Hans J. Eysenck a mené un programme de recherche sur les causes, la prévention et le traitement des maladies mortelles en collaboration avec un de ses protégés, Ronald Grossarth-Maticek. Cela a conduit à ce qui doit être la série de résultats la plus étonnante jamais publiée dans la littérature scientifique évaluée par des pairs, avec des tailles d'effet qui n'ont jamais été rencontrées autrement dans la recherche biomédicale. Le présent article n'expose que quelques-unes de ces conclusions et attire l'attention des lecteurs sur les critiques scientifiques et éthiques extrêmement sérieuses qui ont été publiées il y a près de trois décennies. Les documents internes confidentiels qui sont devenus disponibles à la suite de poursuites intentées contre des compagnies de tabac fournissent des renseignements supplémentaires sur ce travail. Il est suggéré que ce programme de recherche a conduit à l'un des pires scandales scientifiques de tous les temps. Un appel est lancé pour une enquête formelle attendue depuis longtemps".

Partagez cet article sur les réseaux:
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

Archives mensuelles

Suivez-nous

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle

Tags

Vous pourriez aussi aimer