Une seule  » usine à articles  » semble avoir produit au moins 400 articles avec images fraudées… c’est la Chine !

Elisabeth Bik, basée à San Francisco, est devenue une détective excellente pour identifier les images fraudées des articles en biologie. C'est une microbiologiste hollandaise basée aux USA. En février 2020, la revue Science a annoncé qu'Elisabeth Bik avait mis en évidence un article qui a été à l'origine de 400 articles dans différentes spécialités avec les mêmes images. Bik

Ce sont des articles écrits par des sociétés de service pour des étudiants en médecine qui doivent avoir leur thèse. Pour avoir une thèse de médecine, il faut publier un article en anglais dans une revue internationale. La liste des plus de 400 articles est accessible sur le site d'E Bik. Ce sont des articles publiés surtout en 2018-2020. Il n'y a pas que des western blots qui sont similaires.. les histogrammes ont des similitudes et aussi les titres des articles. Tous les détails sur le site d'E Bik avec un titre 'The tadpole paper mill' que l'on peut maladroitement traduire par 'Les tétards de l'usine à article'.

Les investigations sont en cours dans les revues alertées, et certaines revues ont plus de 20 articles (voir image). Ceci met en évidence les faiblesses du peer review. Les rétractations viendront ensuite…

Partagez cet article sur les réseaux:
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

Archives mensuelles

Suivez-nous

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle

Tags

Vous pourriez aussi aimer