Les ‘paper mills’ ont une activité rédactionnelle pour booster des carrières avec des résultats inventés

Paper millNous avons déjà évoqué brièvement la mise en évidence des 'paper mills'.  Une usine chinoise a publié 400 articles selon E Bik (mars 2020). Il s'agissant d'images falsifiées mises en évidence par E Bik. Remercions Dlis (Digital Librairies & Information Science)) pour avoir traduit une interview en allemand de Leonid Schneider le 4 mai 2020.

Les paper mills sont des sociétés de service qui produisent des articles, gèrent la soumission et se font payer par les chercheurs qui veulent augmenter un CV. Les données peuvent être inventées. Les manuscrits sont soumis à de vraies revues scientifiques, et ne vont pas dans des revues prédatrices. C'est un nouveau business mal identifié.

Des revues ont été citées dans le premier billet d'E Bik, et je cite Leonid Schneider "Mes collègues ont identifié les revues suivantes comme étant particulièrement problématiques : Journal of Cellular Biochemistry (Wiley) avec 52 articles, Biomedicine & Pharmacotherapy (Elsevier) avec 46 articles et Artificial Cells Nanomedicine and Biotechnology (Taylor & Francis) avec 76 articles." Il y a en ligne une liste de 440 articles dans ce cas. Ce sont surtout des articles identifiés par E Bik, avec des liens PubPeer décrivant les questionnements.

Je cite encore L Schneider "Elisabeth Bik et mes autres collègues ont découvert que l’une des plus grandes stars de la recherche immunologique en Chine était elle-même responsable d’une soixantaine de publications dont les données sont en partie ouvertement falsifiées. L’ironie : Xuetao Cao, qui est également membre de Leopoldina (l’Académie Nationale des Sciences allemande), a été nommé par le parti communiste comme le plus haut responsable de l’intégrité de la recherche."

Je m'associe à une remarque de L Schneider qui se plaint d'être plus attaqué que supporté par la communauté scientifique. J'avoue que sur certains billets, j'ai reçu des skuds de personnes bien placées qui ne remettent pas en cause le fond de mes messages.. mais qui n'aiment pas, et ne veulent pas ouvertement mettre un commentaire ! ETONNANT !

Merci à URFIST Rennes pour le tweet

Partagez cet article sur les réseaux:
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

3 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

Archives mensuelles

Suivez-nous

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle

Tags

– –

Vous pourriez aussi aimer

diam mattis consequat. elit. Lorem leo. Curabitur sit Praesent Praesent Donec