La dangereuse vie des lanceurs d’alerte à l’hôpital de Zurich… licencié !

TdGLa vie des lanceurs d'alerte est dangereuse, et à l'hôpital universitaire de Zurich, il doit y avoir un panier de crabes…  Nous n'en savons pas beaucoup, mais dans un article de la Tribune de Genève du 30 mai 2020, nous lisons : 'Le médecin qui avait signalé, en décembre 2019, des abus commis par des confrères au sein de l’hôpital universitaire de Zurich a été mis à la porte par la direction.'

Les enquêtes ont été rapides, mais nous manquons d'informations précises. Les informations sont les mêmes dans Le Nouvelliste, et dans Le Matin.

Ce médecin, qui occupait un poste de direction, a signalé des abus au sein de la clinique de chirurgie cardiaque, ce qui a valu des sanctions à trois autres médecins….. le lanceur d'alerte a compilé un dossier de 42 pages mettant en cause douze cas litigieux qu'il a fait parvenir à la direction de l'hôpital en décembre dernier.

C'est une affaire d'argent avec un chirurgien cardiaque qui utilisait des implants de sociétés dans lesquelles il avait des parts.Il est suspendu pour l'instant. Deux autres médecins aussi dont un gynéco qui a quitté la clinique.

Tout n'est pas dit dans ces articles, et les rapports semblent confidentiels. L'hôpital veut se doter d'une structure pour protéger les lanceurs d'alerte ! Bonne initiative, mais un peu tard.

Voir commentaire ci-dessous !

Remerciements à Michelle Bergadaà

Partagez cet article sur les réseaux:
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

Archives mensuelles

Suivez-nous

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle

Tags

– –

Vous pourriez aussi aimer

neque. accumsan id libero et, efficitur. amet,