COVID-19 : excellente analyse du balancier de l’hydroxychloroquine… est-ce que notoriété rime avec bricolages

PendulumC'est Expert Review of Clinical Immunology qui a publié le 3 juillet 2020 un excellent article avec des auteurs internationaux, dont un français, Francis Berenbaum, qu'il faut féliciter. Ils ont analysé le discours public sur l'hydroxychloroquine de février à mai 2020.

Le titre de cet article pourrait être : "Comment surfer sur la crédulité des citoyens quand on est scientifique, mode d’emploi" d'après le tweet de Francis Berenbaum. Une iconographie (voir ci-dessous) est bien faite, avec la chronologie des événements autour de l'hydroxychloroquine, et en parallèle les mentions dans les médias. Voici le résumé traduit : Pendulum2

  • Introduction : Plusieurs mois après le début de la pandémie COVID-19, des traitements sûrs et efficaces contre cette catastrophe sanitaire mondiale n'ont toujours pas été identifiés. Des essais cliniques sont en cours dans le monde pour tester un large éventail de médicaments. En particulier, l'utilisation non conforme de l'hydroxychloroquine pour la prophylaxie et le traitement de COVID-19 a créé de nombreux défis sans précédent pour la communauté scientifique et le public.
  • Domaines couverts : Nous avons évalué de manière critique les événements majeurs de février à mai 2020 qui ont contribué à l'utilisation généralisée de l'hydroxychloroquine pour le traitement et la prophylaxie de la COVID-19. Nous avons cherché à savoir comment les opinions sur l'hydroxychloroquine peuvent passer de l'enthousiasme initial (sur la base de données cliniques in vitro et préliminaires) à l'espoir d'une guérison miracle (par communication et promotion de résultats douteux) et, enfin, à une montée du scepticisme alors que des analyses plus approfondies sont en train d'émerger.

  • Avis d'experts : L'acquisition consciente et rigoureuse des données, ainsi que leur interprétation, sont essentielles pour une réponse efficace à une pandémie. La promotion rapide et prématurée des résultats a eu des implications majeures pour la gestion de la crise mondiale, créant même de la méfiance au sein du public. Il est essentiel que la communauté médicale et scientifique intègre les enseignements tirés de cette situation.

 
 
 
 
 
 
Partagez cet article sur les réseaux:
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Un commentaire

  • Voila en effet une réflexion épistémologique de grande importance.
    Tirée de l’expérience actuelle, cette leçon dépasse largement le sujet de l’HCQ et même du coronavirus.
    Il y a pléthore d’enseignements à tirer de la pandémie, qui devraient fournir du travail d’analyse pour des années aux méthodologistes, politologues, sociologues, économistes, historiens…
    J’espère qu’on y travaillera vraiment et qu’on y réfléchira encore quand j’aurai disparu de ce monde depuis longtemps.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

Archives mensuelles

Suivez-nous

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle

Tags

– –

Vous pourriez aussi aimer

vulputate, commodo amet, non eget leo pulvinar libero. id, elit. elementum