Un professeur français libre de harceler sur les réseaux sociaux : qui va bouger ?

C’est un média anglais de l’enseignement supérieur Times Higher Education qui publie un billet factuel du 27 avril 2021 pour défendre des chercheurs harcelés par un professeur de l’IHU de Marseille. Que font les autorités académiques françaises ? Elles contemplent cette situation peu admissible ; nos collègues anglais s’inquiètent et viennent nous alerter !!!

french professoeurDepuis quelques moins, un professeur marseillais insulte sans limites les chercheurs qui n’ont pas adhéré à la théorie proposant de sauver le monde de la pandémie à SARS-CoV-2 avec l’hydroxychloroquine (HCQ). Il y a aussi l’ivermectine, et attendons les suppositoires pour la constipation ?

Le billet de THE est clair : E Bik a dénoncé des articles, certains anciens, contenant des images bien bricolées. N Peiffer-Smadja a clairement expliqué qu’il n’existait pas de données probantes de qualité montrant l’efficacité de l’HCQ dans la COVID-19. Tous deux, comme d’autres, ont été harcelés, par des centaines de billets agressifs, notamment sur Twitter. Les propos sont agressifs, inacceptables et n’ont rien à voir avec des controverses scientifiques qui seraient acceptables… Sans preuve, c’est la seule manière de survivre de l’IHU, car toutes ces agressions ne sont ni dénoncées, ni arrêtées par les autorités de l’IHU (le directeur et les membres très éminents de la gouvernance). Tous ces spécialistes éminents, dont des anciens ministres, le président du comité scientifique COVID-19, se taisent : ils sont complices ! Et les financeurs de l’IHU (dont le système SIGAPS, et l’Assurance maladie), sont-ils complices ? Si D Raoult était un chercheur intègre, il aurait exigé l’arrêt de ces comportements, de même que la rétractation des articles faux. Des prix Nobel ont demandé de rétracter des articles, sans que cela nuise à leurs carrières… bien au contraire car le comportement intègre est valorisé.

Ce professeur a harcelé avec succès un certain nombre de nos confrères qui n’apparaissent plus dans les médias. C’est grave mais cela ne gêne pas les autorités académiques marseillaises.

Lisez tranquillement ce billet factuel : il existe une possibilité de s’enregistrer gratuitement sur THE pour avoir accès à des articles. Félicitons David Matthews et supportons le pour les harcèlements qu’il devrait subir.

Partagez cet article sur les réseaux:
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

Archives mensuelles

Suivez-nous

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle

Tags

Vous pourriez aussi aimer