Nous avons besoin de bons communicateurs de la science : URGENCE !

communicatorCet article de Nature Medicine (12 octobre 2021) attire notre attention sur ce qui a été évident pendant la pandémie à SARS-CoV-2, à savoir le manque de savoir communiquer des chercheurs… et ce sont des beaux parleurs sans compétences qui ont parfois monopolisé les médias. Un bon vulgarisateur en science doit être dirigé par les faits, être précis et savoir avouer ses erreurs. Il faut communiquer avec le public et ne pas s’adresser à des pairs. Dans un bon livre sur Publish or Perish, il y a : ‘Les chercheurs qui perdent leur temps à vulgariser la science pour le public sont pénalisés

Dans cet article, des conseils ont été demandés à des experts, et quelques explications ont été apportées sous les intertitres qui sont :

  • Connaître votre audience
  • Expliquer et inspirer
  • Soyez vous-même pour combattre les fausses informations ; dire la vérité ou ‘je ne sais pas’
  • Construisez une expertise, partagez les incertitudes, enlevez le jargon
  • N’oubliez pas les autres, et surtout les groupes sous-représentés
  • Utilisez les réseaux sociaux, Instagram, Twitter ; je suis parfois étonné par les confrères qui ignorent les réseaux sociaux
  • Restez calmes sur les réseaux sociaux et n’alimentez pas les polémiques
  • Sans oublier les vieux médias qui sont utiles, radios, télés, journaux,..
  • Apprenez à écouter
  • Restez sur les faits, les connaissances sans trop prendre de positions
  • Restez dans votre expertise
  • Restez dans le sujet…
Partagez cet article sur les réseaux:
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

Archives mensuelles

Suivez-nous

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle

Tags

Vous pourriez aussi aimer