Encore l’anesthésie : ce sont 142 articles qui pourraient être rétractés pour fraude

Classique : une suspicion de fraude qui mène à des enquêtes approfondies sous l’égide d’une société savante…  et ce sont 142 articles qui devraient être rétractés…. Le bon réflexe japonais : devant un cas de fraude, il faut analyser tout le CV….  mais cela demande des efforts importants.

La lecture du rapport de la Société Japonaise d’Anesthésie (version anglaise) apporte toutes les informations :

  • en mars 2020, le rédacteur en chef du Journal of Anesthesia (JA) a reçu une lettre du rédacteur en chef de la revue Anesthesia and Intensive Care pour l’informer de la fabrication de données d’un essai randomisé soumis par le Dr Hinorobu Ueshima de l’Université Showa (Japon). Il a alerté le comité d’éthique de l’université, le rédacteur de JA et d’autres revues de la spécialité, les centres hospitaliers concernés, et les co-auteurs du manuscrit en demandant d’investiguer toutes les publications de Ueshima ;
  • le conseil d’administration de la société japonaise d’anesthésie a décidé en mars 2020 de nommer un comité spécial pour analyser les articles de Ueshima et de ses co-auteurs ;
  • Ueshima s’est excusé dès le mois de juin ;
  • le rapport de 28 pages a été publié le 14 mai 2021 ; il a fallu moins d’un an pour que de nombreux comités locaux donnent leurs avis sur les articles ; ces comités devaient rechercher les données sources ; en effet le comité spécial de la société d’anesthésie a demandé localement (4 sites) d’examiner tous les articles de Ueshima, et il en avait 165 (15 original papers, 17 case reports, 131 Letters to the Editor, and 2 reviews or others) listés dans le rapport ; investigations faites du 19 mars au 7 novembre 2020 ;
  • des comités ont conduit des interviews dont les détails sont dans le rapport ;
  • Ueshima a admis des fraudes, et son responsable hiérarchique reconnu négligent donc coupable ; rimsky retractiond’autres co-auteurs ont été reconnus coupables ; ce sont 142 articles qui ont été considérés comme fraudés et devraient être rétractés (cela va prendre des années ) ;
  • les causes de ces fraudes étaient : méconnaissance des principes d’intégrité, système inadéquat pour faire de la recherche, absence de structure pour le management des données, culture du publish or perish pour les promotions, méconnaissance des règles de paternité des articles ;
  • le rapport propose des mesures pour éviter les fraudes !

En septembre 2021, le rédacteur en chef de la revue Anesthesiology est revenu sur ce cas, en particulier pour dire que sa revue n’avait pas publié d’articles de Ueshima.

Le top 3 des chercheurs ayant le plus de rétractations est : Y Fujii (183), J Boldt (161) et Y Sato (106). Les deux premiers sont anesthésistes… et Ueshima pourrait devenir numéro 3 avec un tiercé d’anesthésistes en tête ! Cela fera un homme de plus dans la liste des chercheurs ayant le plus d’articles rétractés…. avec aucune femme sur les 31 premiers de l’échelle de RW. A ce jour (27 décembre 2021), ce ne sont que 6 rétractations listées pour Ueshima dans la base de RW.

Partagez cet article sur les réseaux:
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

Archives mensuelles

Suivez-nous

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle

Tags

Vous pourriez aussi aimer