Interdit de publier dans des revues demandant des APC : bonne initiative du CNRS ?


diamant cnrsC’est une suggestion vertueuse du CNRS, mais est-ce réaliste ? Les chercheurs doivent-ils abandonner Nature et de nombreuses revues prestigieuses ?  Que penser de cette proposition d’avril 2022 ? APC (Article Processing Charge) ou FTA (Frais de Traitement des Articles).

Voici le chapeau de l’interview de A Schuhl : Dans le cadre de la politique de science ouverte du CNRS, les articles scientifiques doivent être disponibles en libre accès. Le CNRS encourage ses chercheurs et ses chercheuses à se tourner vers les modèles de publication gratuits à la fois pour les auteurs et les lecteurs. Directeur général délégué à la science, Alain Schuhl détaille ces recommandations.

En bref, c’est une initiative pour pousser le modèle diamant et refuser les systèmes dorés et hybrides. Il s’agit de revues supportées par des institutions : Ce modèle dit « diamant », financé par des subventions académiques, permet aux chercheurs et aux chercheuses de diffuser leurs travaux en accès ouvert sans payer de frais de publication et d’y lire les articles gratuitement. Est-ce que les chercheurs ont le choix ? Le système diamant serait une bonne idée pour contrecarrer les revues prédatrices…  mais nos collègues aiment bien ces revues prédatrices qui publient vite pour 100 ou 200 €.

Est-ce que nos institutions créent des presses universitaires qui vont publier des revues. La plupart des presses universitaires publient surtout des ouvrages. Faire une revue est un métier complexe qui ne se résume pas à sélectionner des articles en faisant du peer review. Il y a beaucoup de métiers pour animer les sites, les réseaux sociaux et les métiers du marketing sont importants. Sur le blog Scholarly Kitchen, un billet liste les 102 activités des revues...  sans oublier que les revues sont en compétition…

Pensez-vous que nos institutions intégreront les métiers de Springer, Elsevier, SAGE, etc… ?  Les institutions comme la bibliothèque de l’Université de Stanford ont créé le groupe PLOS, avec un modèle doré, sans proposer le système diamant. Le groupe PLOS voudrait changer son modèle…  ‘PLOS partners with libraries to develop two new business models, Community Action Publishing and Flat Fees, which can significantly reduce or eliminate Open Access publication fees for PLOS authors.’

Merci à The MetaNews

Partagez cet article sur les réseaux:
Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn

4 commentaires

  • Est-ce que le CNRS ne met pas la charrue avant les boeufs ?
    C’est bien beau de demander aux chercheurs de ne pas publier dans des revues avec APC, mais est-ce que des revues sans APC et open access existent dans tous les domaines ? Est-ce que ces revues seront reconnues comme il se doit lors des évaluations ?

    Répondre
  • Effectivement, il n’y a probablement pas des revues sans APC et OA dans tous les domaines. Est-ce que le Cnrs va continuer à valoriser les revues prestigieuses pour les carrières et attribution de crédits ???
    Cdlmt

    Répondre
    • Malheureusement, ce n’est pas le CNRS qui « valorise(r) les revues prestigieuses pour les carrières (…) », ce sont les chercheurs eux-mêmes, qu’ils siègent dans les sections, commissions et autres instances d’évaluation. Le CNRS lutte contre!

      Répondre
  • Ce n’est pas la première fois que le CNRS manifeste les symptômes de la schizophrénie… Rappelez-vous l’affaire Jessus ! Une commission du CNRS chargée d’enquêter sur la méconduite scientifique de la directrice de son département des sciences de la vie… Et j’ai connu un directeur du même département, au tournant des années 1980-1990, qui avait déconseillé (enfin… interdit) à une personne de son unité de travailler sur les inhibiteurs de tyrosine kinase au motif qu’il n’y avait pas d’intérêt pharmacologique de ce côté-là…

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

Archives mensuelles

Suivez-nous

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle

Tags

Vous pourriez aussi aimer