air

Annals of Improbable Research : analyse périodique de vraies recherches, en général drôles

Nous avons peu d’abonnements à des revues, mais je suis fidèle depuis longtemps à une revue ancienne et de qualité que j’aime lire. Annals of Improbable Research a 6 numéros pas an (envoi d’un pdf, après l’abandon du papier en 2015) pour 25 $. Cette revue d’environ 35 pages est sous l’égide de Marc Abrahams, organisateur des Ig Nobel. Le sommaire est très fourni.

Sur le site :

Le magazine de la recherche qui fait RIRE, puis PENSER. De vraies recherches, sur tout et n’importe quoi, de partout – des recherches qui sont peut-être bonnes ou mauvaises, importantes ou futiles, précieuses ou sans valeur.

Ce sont de vrais articles scientifiques qui sont sélectionnés, analysés, sur un thème de recherche. Ce sont parfois des articles anciens. Dans le dernier numéro, il y a un dossier ‘Women (and men)’ avec 10 analyses d’articles. Par exemple la survie lors des naufrages montre que ‘Les femmes et les enfants sont les derniers dans les naufrages’. C’est un article de 2012 comparant les survivants de 9 naufrages avec ceux du Titanic. Pour les 9 naufrages, les survies de l’équipage, des capitaines, des hommes ont été supérieures à celles de femmes et enfants. C’est le contraire pour le Titanic.

air2Il y a l’analyse d’un article sur les animaux qui mangent leurs selles : ‘Lorsqu’il s’agit de manger des selles, le vétérinaire doit être extrêmement conscient de la sensibilité du propriétaire sur ce sujet. Certaines personnes sont capables de gérer le problème, et ne le laissent pas interférer avec le plaisir qu’ils tirent de leur animal. D’autres, en revanche, trouvent cela si dégoûtant que le lien avec leur chien est irrémédiablement endommagé. Dans ces cas, l’euthanasie est une alternative qui doit être envisagée.’

Dans ce numéro plusieurs articles sur la supériorité des femmes en math. D’autres articles sur la température des bureaux et la productivité, en comparant hommes/femmes.

air3Un article sur le massage cardiaque sur mannequin, avec des images : Les sauveteurs ont retiré beaucoup plus de vêtements aux hommes qu’aux femmes, les hommes retirant moins de vêtements aux femmes. La position initiale des mains des sauveteurs pour la réanimation cardio-pulmonaire étaient centrées entre les seins de la femme comparativement à l’homme, sur lequel le placement était réparti sur la poitrine vers les mamelons. Tout ceci est probablement connu des spécialistes.

Partagez cet article sur les réseaux:
Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn

2 commentaires

  • J’ai reçu un commentaire

    Hervé – thank you for that appreciative review of the magazine (Improbable Research).
    Sincerely and improbably,
    Abrahams

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles populaires

Archives mensuelles

Suivez-nous

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle

Tags

Vous pourriez aussi aimer