Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
poubelles

Des collègues soutiennent encore des journaux de faible qualité ! Ils aiment publier leurs déchets

Points clés

Ces journaux de faible qualité, avec un peer review de complaisance, avec des publications d’articles dont les reviewers ont demandé le rejet, etc.  publient plein de trucs troublants. Des collègues soutiennent ces journaux de faible qualité, et heureusement la Conférence des doyens de médecine a éliminé MDPI et Frontiers de la liste blanche des 3400 revues non prédatrices. Le blog de Leonid Schneider liste certains articles de ces éditeurs. Ces publications de complaisance alimentent les fake news.

Boire du vin diminue les maladies cardiovasculaires

Cet article de Nutrients (MDPI) a pour titre Association between Wine Consumption with Cardiovascular Disease and Cardiovascular Mortality: A Systematic Review and Meta-Analysis“. Info intéressante : Received: 5 June 2023 / Revised: 13 June 2023 / Accepted: 15 June 2023 / Published: 17 June 2023. En bref, c’est très très bon de boire du vin, et les résultats sont impressionnants. Cet article est le seul d’un numéro spécial dont deux des auteurs sont les guest editors. On n’est jamais mieux servi que par soi-même. Voici la traduction d’une partie du résumé :

Résultats : Cette revue systématique a inclus 25 études, dont 22 ont fait l’objet d’une méta-analyse. Le RR regroupé pour l’association entre la consommation de vin et le risque de maladie coronarienne selon l’approche de DerSimonian et Laird était de 0,76 (IC à 95 % : 0,69, 0,84), pour le risque de maladie cardiovasculaire de 0,83 (IC à 95 % : 0,70, 0,98), et pour le risque de mortalité cardiovasculaire de 0,73 (IC à 95 % : 0,59, 0,90).
Conclusions : Cette étude a révélé que la consommation de vin a une relation inverse avec la mortalité cardiovasculaire, les maladies cardiovasculaires et les maladies coronariennes. L’âge, la proportion de femmes dans les échantillons et la durée du suivi n’ont pas influencé cette association. Il convient d’interpréter ces résultats avec prudence, car l’augmentation de la consommation de vin pourrait être préjudiciable aux personnes vulnérables à l’alcool en raison de leur âge, de leur médication ou de leurs pathologies.

Alzheimer bientôt guéri

La revue International Journal of Molecular Sciences (MDPI) apporte des informations pour guérir Alzheimer. L’article a pour titre Transcranial Electromagnetic Wave Treatment: A Fountain of Healthy Longevity? Il a fallu un mois pour le publier Received: 4 May 2023 / Revised: 29 May 2023 / Accepted: 30 May 2023 / Published: 2 June 2023. C’est encore un numéro spécial trompeur !! Avec un facteur d’impact de plus de 6… c’est l’horreur !!!

Voici une partie du résumé : Une gérothérapie capable de rétablir l’équilibre immunitaire que partagent les adultes jeunes ou d’âge moyen et de nombreux centenaires pourrait réduire le risque de ces maladies liées à l’âge et accroître la longévité en bonne santé. Dans ce document de prospective, nous examinons les interventions potentielles en matière de longévité qui sont en cours d’évaluation et nous les comparons à une nouvelle gérothérapie actuellement évaluée chez l’homme, le traitement par ondes électromagnétiques transcrâniennes (TEMT). Le TEMT est administré de manière non invasive et sûre grâce à un nouveau dispositif médical issu de la bio-ingénierie, le MemorEM, qui permet une mobilité quasi-totale pendant les traitements à domicile. L’administration quotidienne de TEMT à des patients atteints de la maladie d’Alzheimer à un stade léger/modéré sur une période de deux mois a permis de rééquilibrer 11 des 12 cytokines présentes dans le sang et de les ramener au niveau de celles d’adultes d’âge normal. Un rééquilibrage très similaire des cytokines induit par le TEMT s’est produit dans le LCR/cerveau pour la quasi-totalité des sept cytokines mesurables. L’inflammation globale dans le sang et le cerveau a été considérablement réduite par le TEMT sur une période de 14 à 27 mois, comme le montre la protéine C-réactive. Chez ces mêmes patients atteints de la maladie d’Alzheimer, on a observé une inversion de la déficience cognitive après deux mois de traitement, tandis que le déclin cognitif a été stoppé sur une période de 2½ ans de TEMT.

Un détail : les auteurs ont les brevets pour vendre leur sauce !

Partagez cet article sur les réseaux:
Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn

Un commentaire

  • Sur le vin, l’équipe bordelaise avait trouvé la relation positive attendue entre une consommation de vin « modérée » (250 à 500 ml par jour tout de même !) et la démence ou l’Alzheimer. Mais, à leur grande surprise, ils avaient observé une relation négative entre une consommation faible (moins de 250 ml par jour) et la survenue de ces mêmes phénomènes… https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/9296132/
    Il semble également qu’une relation négative entre cette consommation faible et les pathologies cardiovasculaires ait été montrée… https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/9504288/
    Je n’ai pas suivi ces travaux… et ils ne sont pas accessibles sur le net pour évaluer les biais éventuels. Mais l’équipe de Serge Renaud était sérieuse. Et JF Dartigues, co-signataire du premier, est au-dessus de tout soupçon.
    L’alcool reste un cancérogène connu, sans effet seuil.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

Archives mensuelles

Suivez-nous

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle

Tags

Vous pourriez aussi aimer