Auteurs fantômes : le Sénat Américain écrit au NIH !

Nous avons largement évoqué les auteurs fantômes, en particulier début août avec un article du New York Times. Le 11 août 2009, le sénateur Grassley de la commission des finances du sénat américain a écrit au NIH pour investiguer le ghostwriting. Dans sa lettre Téléchargement GrassleyLetter_August 2009 il questionne ainsi : « What is the current NIH policy on ghostwriting with regards to NIH researchers? To NIH grantee institutions? To primary investigators of NIH grants? Has NIH received any complaints …regarding possible ghostwriting and if so how has NIH handled these complaints? What is the current NIH policy regarding primary investigators found to have violated medical ethics?”. Ce sénateur a écrit aux journaux biomédicaux en juillet, et nous avons aussi publié sa lettre. Un autre journal américain, le Los Angeles Times du 19 août revient sur le sujet avec un article sur des documents de justice montrant que Glaxo a utilisé un programme de ghostwriting pour un médicament. Ce sont des articles publiés dans des journaux scientifiques entre 2000 et 2002.

Les défenseurs du ghostwriting estiment que le public n’aurait pas accès à des publications sans les auteurs fantômes car les leaders n’écriraient pas autant. Il existe 3 sociétés scientifiques qui réunissent des rédacteurs travaillant pour l’industrie, et donc des auteurs fantômes : ils réclament la transparence. Les journaux aussi demandent la transparence, et nombreux sont les acteurs qui la veulent. Les auteurs devraient explicitement remercier le rédacteur fantôme : cela se fait déjà dans certains articles. La question est ailleurs : est-ce que ces auteurs acceptent de signer des articles sans les lire contre une compensation ?

En septembre, le congrès du Peer Review à Vancouver, et celui de EASE à Pise sur l'intégrité vont discuter longuement cette thématique !

Partagez cet article sur les réseaux:
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

Archives mensuelles

Suivez-nous

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle

Tags

Vous pourriez aussi aimer