Le facteur d’impact va mourrir, mais comment le remplacer

Un bel article d'opinions sur la mesure des publications dans PLoS Biology de novembre 2009. Il est clair que le facteur d'impact de ISI Thomson que nous connaissons bien n'a jamais été concu pour évaluer la qualité des articles et aider les carrières. Son fondateur, E Garfield, l'a souvent dit : le facteur d'impact évalue la notoriété des journaux sans évaluer les articles. Mais comment le remplacer, compte tenu que plusieurs indicateurs ont été proposés depuis quelques années. "it is simply not designed to capture qualities of individual papers."

Que faire ? Utiliser les commentaires qui sont postés sur les sites des journaux après les articles ? Il ne semble pas que ce soit une bonne méthode. Les technologies permettent d'accumuler de nombreuses données de téléchargement, de temps d'exposition des articles à un internaute, et aussi de tracer les téléchargements dans des systèmes de classement, type EndNote. Les données accumulées par les journaux électroniques sont encore sous-exploitées. Mais il y a beaucoup mieux avec Zotero, Citeulike, Connotea, et Mendeley. Je ne sais pas encore utiliser ces outils, mais cet article de PLoS m'a motivé pour changer mes habitudes dans ce domaine : allez-vous les mesures du futur, et dites nous qu'en penser !

Neylon C et Wu S. Article-level metrics and the evolution of scientific impact. PLoS Biol 2009;7(11): e1000242.

Partagez cet article sur les réseaux:
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

Archives mensuelles

Suivez-nous

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle

Tags

Vous pourriez aussi aimer