Ne pas évaluer les carrières par un seul indicateur bibliométrique

Le rapport "Mission sur l'évaluation du statut hospitalo-universitaire" a été remis le 3 mai 2011 à Mme la ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche. Il restera sous le nom de rapport Gaillard, et il est écrit avec finesse. Je retiens les points en relation avec les journaux :

  • page 29, on lit : environ 45 % des chefs de clinique assistant, et assistants hospitalo universitaire en France ont de 1 à 4 articles indexés dans PubMed, et le meilleur facteur d'impact en 1er auteur est en moyenne de 4,61 (données en cours de publication) ;
  • un soutien inconditionnel à l'excellent rapport de l'Académie des Sciences que nous avons commenté le 4 février 2011 ;
  • la bibliométrie (page 84) : Pour valoriser la mission de recherche des hospitalo-universitaires, les méthodes de bibliométrie doivent évoluer pour rejoindre les standards internationaux, comme l'Inserm et le CNRS en ont montré l'exemple. Il s'agit notamment de rechercher la convergence d'indices plutôt que d'utiliser des indices globaux, de valoriser la qualité des travaux plutôt que leur quantité, et de toujours les mettre en perspective lors d'une évaluation par les pairs ; tout est détaillé pages 71 à 76 ;
  • tout est bien, mais les critères d'auteurs selon l'ICMJE ont été insufisamment utilisés et compris ; contrairement à ce qui est dit, je pense qu'il ne faut surtout pas attribuer un crédit, même minime, à l'avant dernier et au dernier auteur des articles ; il est bien dit que ce sont les premier auteurs qui ont le crédit des articles.
Partagez cet article sur les réseaux:
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

Archives mensuelles

Suivez-nous

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle

Tags

Vous pourriez aussi aimer