Faut-il modifier les articles pouvant aider les terroristes ?

Points clés

Peu de journaux font attention aux articles contenant des informations pouvant intéresser des terroristes. Il s'agit des DUR pour "Dual Use Research", concept pour décrire des recherches qui peuvent être utilisées délibérement pour une menace biologique de santé publique ou pour une atteinte à la sécurité nationale. Une déclaration a été publiée en 2003, suite aux évènements de septembre 2001, par Nature, Science et PNAS. Mais les recommandations proposées n'ont jamais été formalisées.

Un éditorial du JAMA d'août 2011 contient des exemples de DUR comme "augmenter la virulence du virus de la variole et rendre les vaccins inéfficaces.."

Que proposent les rédacteurs de journaux ?

  • que les auteurs communiquent leurs données en maximisant les bénéfices publiés et minimisant les risques de mauvaise utilisation ;
  • que les rédacteurs soient vigilants pour identifier les DUR, alerter les auteurs, voire propsoer des modifications éditoriales,…

Les DURC (Dual Use Research of Concern) sont rares : trois cas du journal "Biosecurity and bioterrorism" ont été identifiées entre 2002 et 2008 ; sur 78 000 soumissions à Nature entre 2005 et 2008, 28 articles ont été considérés comme DUR, et zéro comme DURC. Une enquête sur 155 journaux a montré que 5,8 % avaient eu des manuscrits dits "DUR" en 5 ans..

Nightingale SL. Scientific publication and global security. JAMA 2011;306:545-546.

Partagez cet article sur les réseaux:
Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

Archives mensuelles

Suivez-nous

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle

Tags

Vous pourriez aussi aimer