La presse médicale gangrénée par les prête-noms

Je reprends le titre du journal Le Monde Science & Techno du 29 octobre 2011 (demain) car il me semble adapté à des pratiques mettant en cause l'intégrité de la science. Mme Sandrine Cabut, avec raison, expose au grand public ces pratiques…. Je regrette que les scientifiques ne puissent pas s'autoréguler eux-mêmes… impossible quand plus de 20 % acceptent d'être des auteurs 'cadeaux', etc.. d'après l'article du BMJ de ce jour, commenté par Le Monde, et que nous analyserons bientôt.

Dans cet article du Monde, Jean Paul Sculier (Bruxelles) évoque l'omerta du monde scientifique… Nous avons évoqué JP Sculier pour son cours de médecine factuelle, avec des exposés sur les liens d'intérêts et ces pratiques d'auteurs. J'ai évoqué la naïveté des scientifiques vis à vis de ces questions. Des rédacteurs ont alerté la communauté scientifique en attribuant les auteurs cadeaux à de la fraude !

A la base, les cliniciens français ne connaissent pas les critères pour être auteur… ou ne veulent pas connaître, ce qui permet toutes pratiques guerrières pour l'attribution de la qualité d'auteur.

Cabut S. La presse médicale gangrénée par les prête-noms. Le Monde Science & Techno. 29 octobre 2011, page 2

Partagez cet article sur les réseaux:
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

3 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

Archives mensuelles

Suivez-nous

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle

Tags

Vous pourriez aussi aimer