Peu d’auteurs acceptent de transmettre les données de leurs publications ?

Les rédacteurs de journaux ont eu des initiatives qui ont influencé nos systèmes et organisations… par exemple, les registres d'essais comme www.clinicaltrials.gov ont été créés grâce aux exigences des rédacteurs de revues qui demandaient l'accès aux protocoles,…   Les rédacteurs en veulent plus, et les technologies le permettent : l'accès aux données sources des publications est indispensable. L'article du futur contiendra les données sources. Idéalement les données de plusieurs articles pourront être fusionnées…  La technologie existe mais les résistances sont majeures.

Des auteurs ne veulent pas transmettre leurs données…. Ce phénomène a été étudié dans deux journaux de psychologie américains (article publié dans PLoS ONE). Les 50 journaux de l'APA (American Psycholgy Association) font signer aux auteurs un accord de transmettre leurs données à leurs pairs qui voudraient les analyser….   49 auteurs d'articles publiés dans Journal of Personality and Social Psychology, et Journal of Experimental Psychology: Learning, Memory and Cognition ont été approchés pour obtenir leurs données : 21 ont partagé quelques données, 13 n'ont pas répondu à la demande suivie de 2 rappels, 3 ont refusé car ayant perdu les données ou n'ayant pas le temps de les transmettre, et 12 ayant promis de les transmettre ne les ont jamais transmises en 6 ans…..   Cet article est très sophistiqué avec beaucoup de statistiques, et des hypothèses : les auteurs refusant de communiquer les données seraient ceux dont les articles avaient des statistiques avec des erreurs ou des faiblesses…   Rêvons…..

Nous avions abordé ce thème et observé que 10 % des auteurs transmettaient leurs données…. Demander aux auteurs d'archiver leurs données sources, de les communiquer serait un objectif pieux de comités d'éthiques…   la réalité est différente…   ces travaux n'ont pas été faits au sein de journaux biomédicaux… mais est-ce différent ???   En dehors des essais médicamenteux pour enregistrement, qules sont les auteurs qui archivent leurs données sources ?

Wicherts JM et al. Willingness to share research data is related to the strength of the evidence and the quality of reporting of statistical results. PLoS ONE, 2011;6(11):e26828

Partagez cet article sur les réseaux:
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

2 commentaires

  • C’est une bonne idée de pouvoir accéder aux données sources. C’est déjà le cas pour au moins un type de données, les résultats de microarrays. Toutes les revues demandent que les data soient déposées à l’EBI ou au NCBI. Ceci permet de réanalyser des données, c’est ainsi qu’une histoire malheureusement célèbre de fraude a été mise au jour.
    Ceci pose un problème, c’est de devoir déposer ses données avant que l’article ne soit au moins accepté. Il y a un embargo quand même. Mais bon si le process de review prend du temps…
    Je serait assez partisan d’un dépôt obligatoire, six mois après la publication ou deux ans après la fin d’une étude. Ensuite il faut définir un format de dépots anonymisés, utilisable par l’ensemble des chercheurs etc.
    Un vrai travail de fonds. l’europe pourrait tout à fait grace à l’EBI se lancer dans ce genre de dépots de données. Je ne crois pas qu’il y ai de volonté politique pour ce genre de choses. Seule la contrainte poussera, ce sera comme pour les essais cliniques, quand les revues refuseront les articles qui ne déposent pas les datas, le système se décoincera…

    Répondre
  • Merci pour ce commentaire pertinent et très utile. Je ne savais pas que pour les microarrays, cela se pratiquait. Il va falloir 10 ou 20 ans, mais il n’y a pas d’autres solutions : les données sources seront accessibles. Il y a du chemin à faire, car cette étape ne sera pas suffisante pour améliorer l’intégrité des recherches.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

Archives mensuelles

Suivez-nous

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle

Tags

Vous pourriez aussi aimer