Open Access : green ou gold ?

Nous avons souvent évoqué ces 2 modèles pour les publications en accès libre. Vous voulez avoir accès gratuitement aux données de la science et l'électronique peut faciliter cela… Mais qui paye ? Pour l'open access, soit vous êtes dans des archives ouvertes, voie dite "green", avec dépôt des articles, soit les auteurs payent un droit, et c'est le modèle "gold" de certains journaux. Vous en saurez plus sur le site du labo de physique de l'Université de Grenoble.


Quand les auteurs ne payent pas (green OA), ce sont des sites institutionnels, et/ou des archives, qui hébergent les articles (articles non soumis à des revues et/ou articles normalement acceptés par des journaux à comité de lecture qui ont donné les droits de mise sur archives). Dans les modèles dits "gold", les auteurs payent un droit au proprpiétaire du journal (de 1500 à 3000 $ voire plus par article accepté). Il existe de nombreux modèles et des variations selon les disciplines. PLoS et BMC que nous citons souvent sont des modèles "gold".

Comment se positionnent les maisons d'éditions ? Certaines continuent leur activité avec les modèles dits 'anciens' qui ont toujours leur place, d'autres suivent ces mouvements. Pour en savoir plus, une conférence d'accès gratuit se tient à Paris (Institut Henri Poincaré) le 19 janvier 2012 de 9 à 13 heures, dont voici le programme. Le CNRS, le CEA et une maison d'édition EDP Sciences parainnent cette manifestation. Je ne peux pas y être : qui me fera le compte rendu ?

Partagez cet article sur les réseaux:
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

Archives mensuelles

Suivez-nous

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle

Tags

Vous pourriez aussi aimer