Inadmissible : des revues manipulent ouvertement leur facteur d’impact (Journal of Agricultural and Food Chemistry)

J’ai été surpris des lire ceci dans des instructions aux auteurs : « To ensure that a submitted manuscript meets sufficient interest of the readership of the journal, it is expected that articles recently published on the respective topic in the Journal of Agricultural and Food Chemistry are cited to a reasonable extent« . Suite à la remarque d’un collègue, j’ai relu et je ne croyais pas cela possible. C’est bien dit mais clair : les auteurs doivent citer les articles récents de la revue (pour augmenter le facteur d’impact). Ceci est rarement aussi explicite ! La phrase ci-dessus est extraite des Instructions forAuthors (version février 2016) en page 2, deuxième paragraphe. L’objectif ‘sufficient interest of the readership’ est incroyable !

La revue semble correcte, mais je ne peux pas apprécier réellement. Il s’agit de ‘Journal of Agricultural and Food Chemistry‘ qui annonce un facteur d’impact 2015 de 2,857 (je ne sais pas ce que cela vaut dans la discipline). C’est l’une des 50 revues de l’ACS (American Chemistry Society), revues qui ont plutôt bonne réputation.

Ceci est inadmissible. Combien de revues font cela si explicitement ! Le risque est minime car vous perdez le facteur d’impact quand vous avez plus de 50 % d’auto-citations ! Si vous lisez le Livre Blanc sur l’Intégrité du Council of Science Editors, en page 20, paragraphe 2.1.5 intitulé « Citation Manipulation« , c’est très clair que ceci est une mauvaise pratique qui s’appelle « Coertion » en anglais (Coercition en français) :

Coercion. At some point during the peer-review process, editors (or anyone else involved in the process) request that authors add citations from their own journal (or a journal from the same publisher).

Les recommandations éthiques de l’ACS n’évoquent pas ces manipulations du facteurd ‘impact.

Merci à Pierre-Henri Duée

Partagez cet article sur les réseaux:
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

4 commentaires

  • Au moins, ils ne s’en cachent pas.
    Par ailleurs, je ne crois pas que cela soit très efficace. J’ai fait un petit sondage sur les 10 derniers articles acceptés para la revue. Le taux de citation pour JA&FC varie de 0 à 25%. De plus, il y a très peu de citations pour des articles récents.
    l’ACS est l’American Chemical Society, qui a une bonne réputation, et plus de 100 ans d’histoire.

    Répondre
  • Merci pour votre commentaire. Effectivement, l’ACS a toujours été une bonne société pour moi. J’ai regardé les instructions de 3 revues ACS au hasard, sans trouver la même mention.
    Cordialement

    Répondre
  • Ai lu avec beaucoup d’intérêt votre chronique sur la manipulation du facteur d’impact par l’encouragement aux auto-citations d’où l’intérêt de nouveaux critères (EF, AI) dérivés de l’algorithme Page Rank (EF, AI) ou sur des modèles statistiques (Bradley-Terry) qui excluent les auto-citations.

    Répondre
  • Le journal a corrigé (dans le bon sens) ses recommandations aux auteurs:
    « To ensure that a submitted manuscript meets sufficient interest of the readership of the journal, it is expected that articles recently published on the respective topic in the Journal of Agricultural and Food Chemistry and other similar journals in the field are cited to a reasonable extent. »
    http://pubs.acs.org/paragonplus/submission/jafcau/jafcau_authguide.pdf

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

Archives mensuelles

Suivez-nous

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle

Tags

Vous pourriez aussi aimer