Mise à jour 2016 des recommandations de Vancouver, et la version française est en ligne !

Points clés

ICMJE 2En décembre 2016, le Comité International des Rédacteurs Médicaux de Revues ou ICMJE (dit groupe de Vancouver) a apporté quelques modifications aux "Recommandations pour la conduite, la présentation, la rédaction et la publication des travaux de recherche soumis à des revues médicales." J'ai révisé la version française qui est maintenant sur le site ICMJE (aller à Translations), et l'accès direct est ici.

L'ICMJE a introduit le mot preprint (que j'ai traduit par preprint !) en disant que les articles peuvent être considérés par les revues, même si un preprint a été déposé (il faut le dire en soumettant un article). l'ICMJE a jouté que c'était de la responsabilité des auteurs de vérifier que les revues auxquelles ils soumettent un article n'étaient pas des revues prédatrices. Il y a quelques corrections mineures, et deux paragraphes totalement nouveaux :

  • Des erreurs omniprésentes peuvent résulter d'un problème de codage ou d'une erreur de calcul et peuvent entraîner d'importantes inexactitudes dans un article. Si ces erreurs ne changent pas la direction ou la signification des résultats, des interprétations et des conclusions de l'article, une correction doit être publiée en respectant les normes minimales mentionnées ci-dessus.  Des erreurs assez graves pour invalider les résultats et les conclusions d'un article peuvent nécessiter une rétractation. Cependant, la rétractation avec republication (également appelée « remplacement ») peut être envisagée dans les cas où une erreur honnête (par exemple une classification erronée ou une erreur de calcul) entraîne un changement majeur dans la direction ou la signification des résultats, des interprétations et des conclusions. Si l'erreur est jugée non intentionnelle, que la science sous-jacente semble valable, et si la version modifiée de l'article survit à une nouvelle évaluation et à un contrôle éditorial, la rétractation avec republication de l'article modifié, avec une explication, permet une correction complète de la littérature scientifique. Dans de tels cas, il est utile de bien montrer l'étendue des changements apportés dans un document supplémentaire ou dans une annexe, pour une transparence totale.
  • S’assurer de l’utilisation correcte des termes sexe (lors de la présentation des facteurs biologiques) et genre (identité, facteurs psychosociaux ou culturels), et, sauf si c’est inapproprié, rapporter le sexe et/ou genre des participants à l’étude, le sexe des animaux ou cellules, et décrire les méthodes utilisées pour déterminer le sexe et le genre.

Merci à Darren Taichman

Partagez cet article sur les réseaux:
Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

Archives mensuelles

Suivez-nous

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle

Tags

Vous pourriez aussi aimer