PEERJ : un modèle original de revue qui donne satisfaction aux auteurs

La newsletter de PeerJ du 4 décembre 2017 nous apprend que 4000 articles ont été publiés depuis 2013. PeerJ est une revue électronique pour la biologie, la médecine et les sciences de l'environnement. Cette revue me est peu connue parmi les experts que je croise, alors qu'il semble que cette revue fonctionne bien. Elle publie des articles après peer-review et des preprints. Le bilan 2017 sur le blog de PeerJ apporte des informations complémentaires sur ce fonctionnement.

PeerJ Dec 2017 

La croissance est rapide avec 2260 articles publiés en 2017 (correspondant à 9 000 auteurs) : 64 % peer-reviewed et 36 % de preprints. Il y a 151 thèmes de publications, dont 48 en médecine. Le moteur de recherche ne ramène pas toujours des sélections bien faites dans les domaines explorés, et il y a plus de biologie que de médecine.

PeerJ Preprint a des instructions aux auteurs détaillées pour les preprints. Elles méritent lecture car elles sont précises et expliquent quels preprints ne sont pas acceptés.

Un preprint est un document sous format pdf, avec la numérotation des lignes, de préférences en Times 12. Le pdf est généré à partir de documents Word, LaTeX, ou OpenOffice. PeerJ Preprint accepte des articles de Biological Sciences, Medical Sciences, Health Sciences et Computer Sciences. Ces preprints ne sont pas reviewés, mais ils sont contrôlés pour vérifier s'ils correspondent aux domaines de PeerJ Preprint et s'ils ne sont ni aggressifs, ni sexistes, ni racistes, etc….

Il s'agit d'une revue en Open Access avec un modèle proche de PLOS One, mais le système des APCs (Article Processing Charges) est particulier : PeerJ a commencé avec un droit à vie payé par les auteurs, mais ce modèle ne marchant pas bien, un APC par article a été institué en octobre 2016. Le nombre d'articles publiés a augmenté depuis cette décision. Le modèle de membership à vie existe toujours et cohabite, mais tous les auteurs d'un même article doivent être membres à vie… ce qui fait que l'APC est parfois un choix plus économique….

  • aucun APC pour les preprints
  • pour un article peer-reviewed, c'est 1 095 US $ quel que soit le nombre d'auteurs (895 US $ pour PeerJ Computer Science)
    • Basic: $399
    • Enhanced: $449
    • Premium: $499Pricing for Lifetime Memberships is (from October 1, 2016):
    • Memberships allow for one, two, or five peer-reviewed publications per 12-month period respectively, counting from your last publication to your next first-decision. All authors of a paper require a membership or a single APC charge must be paid instead.

Ceux qui ont fait confiance à PeerJ au début ont payé un membership à vie de 99 US $. Il faut faire des calculs pour savoir si l'APC est un meilleur deal que des membership à vie de chaque auteur.

PeerJ est une société privée fondée par deux anciens rédacteurs de Mendeley et PLOS One, et PeerJ est basé en Californie et à Londres.

Partagez cet article sur les réseaux:
Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

Archives mensuelles

Suivez-nous

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle

Tags

Vous pourriez aussi aimer