Rétractation d’un article à Montpellier… avez-vous des infos ? Les auteurs ne répondent pas…. et le lanceur d’alerte ?

Des rétractations d'articles signés uniquement par des auteurs français sont rares… Pourquoi ?

RetractionWatch a rapporté (incomplètement ?) fin 2017 un cas de rétractation d'un cas publié fin 2016 dans la prestigieuse revue Neurology. Tous les auteurs sont des experts français de Montpellier et Besançon. L'article intitulé "Mystery Case: CSF-1R mutation is a cause of intracranial cerebral calcifications, cysts, and leukoencephalopathy" a été publié le 28 novembre 2016. Le cas, en accès ouvert, est marqué Retracted sur le Pdf : normal. La mention RETRACTED apparaît, mais n'est pas très visible (voir image ci-contre) et le rouge serait mieux. Une correction avait été publiée le 15 mai Retracted2017 pour mentionner une erreur plutôt majeure. Ensuite la rétractation a été publiée en septembre 2017 / novembre 2017……

Il s'agit d'un lecteur qui aurait remarqué des problèmes ?

Est-ce un lecteur de Montpellier ou de Besançon ? S'il est français, est-ce un collègue des auteurs ? Avez-vous des infos ?

Que dit la rétractation ? 

Les auteurs retirent l'article "Mystery Case: CSF-1R mutation is a cause of intracranial cerebral calcifications, cysts, and leukoencephalopathy" par X. Ayrignac et al.., qui a paru dans la section Residents & Fellow du volume 86, page e262, parce que 4 des figures ont déjà été publiées dans une autre revue (European Neurology 2012;67:151-153). L'article précédent n' a pas été cité et il y avait 3 auteurs communs (Magnin, Berger et Labauge) sur les articles. En plus de la publication double, 1 image attribuée au cas index dans cet article a été attribuée à sa mère dans l'article précédent et 3 images attribuées à sa mère dans cet article ont été attribuées au cas index dans l'article précédent.

Lorsqu'on lui a demandé une explication, l'auteur correspondant, X. Ayrignac, a répondu qu'il n'était pas au courant de l'article précédent, mais il a accepté de représenter tous les auteurs dans la rétractation de l'article. Les co-auteurs Lumbroso, Mouzat et Carra ont répondu qu'ils étaient d'accord avec la rétractation et qu'ils n'étaient pas au courant de la publication précédente et qu'ils n'avaient donc aucune explication pour la confusion des images ou la reproduction de l'article. Le coauteur Magnin, l'un des auteurs des 2 articles, était d'accord avec la rétractation et a déclaré qu'il ne savait pas comment la confusion des images s'était produite et qu'il n' a pas réussi à l'identifier lors de la révision du manuscrit. Le coauteur Labauge (un auteur des 2 articles) a également accepté la rétractation et a déclaré à l'auteur correspondant que lorsqu'il a soumis l'article précédent, il ne s'était pas rendu compte que les figures étaient incorrectement attribuées et il ne se souvenait pas du premier article quand il a révisé l'article Ayrignac et coll. Le coauteur Berger (un auteur des 2 articles) n'était pas disponible pour une réponse écrite, mais l'auteur correspondant a déclaré que cet auteur avait accepté verbalement la rétractation. Aucun des auteurs n' a pu expliquer la confusion des figures ou la publication double.

L'auteur correspondant, Ayrignac, admet que cette publication est une publication double et ne devrait donc pas avoir été publiée même avec l'identification d'une mutation dans le gène CSF1R. En ce qui concerne la confusion des figures, Ayrignac estime qu'il y a eu une erreur dans le précédent article et que les images publiées dans Neurology ont été correctement attribuées au cas index et à sa mère.

 

Ce genre de publication d'un cas partiellement déjà publié pose quelques questions sur les objectifs des auteurs et l'intérêt de cette publication : altruisme scientifique, carrière, SIGAPS, obésité du curriculum, autres… je n'en sais rien….

J'ai envoyé le 18 janvier à 8 h18 un email au Pr P Labauge, copie Dr Ayrignac, sans réponse à ce jour… Avez-vous des infos ???     Voici l'email : 

En rouge, l'aimable réponse du Pr P Labauge reçue le 1 février à 22 H 15 ; je le remercie : 

Cher Collègue,   

le cas de rétractation d'un article de Neurology décrit sur le site RetractionWatch est intéressant. Il est utile et formateur, et je vais l'évoquer sur mon blog. Le premier auteur a informé RW qui cherchait des informations, mais RW n'a pas réussi à avoir votre point de vue.

  • Auriez-vous d'autres informations expliquant cette erreur. Nous avions publie cette forme génétique de leucodystrophie de l adulte (Eur Neurol, 2012) car il s agissait d un nouveau phénotype. La publication de Neurology de 2017, avait comme objectif, de valider la mutation identifiée dans cette nouvelle maladie. Il y a eu une inversion des figures dans les deux publications. Le rédacteur de Neurology nous a demandes de retirer l'article, ce que nous avons accepté.
  • Connaissez-vous le lecteur qui a informé la revue Neurology ? Non nous ne l'avons jamais su. Nous avons été uniquement informés par le rédacteur de Neurology .
  • Est-ce que Neurology voudra considérer d'autres articles que vous pourriez leur soumettre ? Avez-vous une information ? Un article que nous avons soumis sur une série originale de patients est actuellement en cours de reviewing par la revue Neurology
Ces informations pourraient intéresser les lecteurs du blog.
Très cordialement,
Partagez cet article sur les réseaux:
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

Archives mensuelles

Suivez-nous

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle

Tags

Vous pourriez aussi aimer