Conflits d’auteurs à l’Inserm : 40 % des dossiers de la délégation à l’intégrité scientifique

C’est un bon document publié par la délégation à l'intégrité scientifique de l’Inserm intitulé « Signature des publications scientifiques : les bonnes pratiques ». Les pratiques des chercheurs en matière de critères de paternité des articles sont variables.
AuteursDes équipes ont des pratiques explicites, et le patron ne s’impose pas sur tous les articles (il est remercié). Des équipes ont des pratiques opaques, voire mafieuses ! Le document de l’Inserm nous apprend « A l’Inserm, 40 % des dossiers individuels traités au cours des dix dernières années par la délégation à l’intégrité scientifique étaient liés à des conflits concernant la liste des auteurs ». Il serait utile d’avoir une référence ou un rapport pour avoir cette ventilation des dossiers, et surtout le nombre absolu… 40 % sur 10 dossiers n’est pas pareil que sur 1000 dossiers !

Le document se veut pédagogique et didactique : gagné car c’est intéressant et bien présenté avec des encadrés… Les points abordés sont : Quelles sont les règles déontologiques ? Comment apprécier la qualité d’auteur ? Comment bien s’y prendre (au début d’un projet de recherche réalisé en commun ; au fur et à mesure du déroulement du projet ; pendant tout le processus éditorial) Que faire en cas de désaccord, d’ex aequo ?

Il faut lire ce document, l’imprimer pour l’afficher dans vos services… 

Quelques remarques mineures :

  • Les critères proposés par l’Inserm ne reprennent pas exactement les 4 de l’ICMJE suivis par la plupart des revues ; respectons cette pratique de non-alignement : le mot ‘intégrité’ semble être implicite pour l'Inserm, alors qu'il est mentionné dans la définition ICMJE, et dans d'autres définitions.
  • La possession d’un numéro ORCID (numéro du passeport du chercheur) n’est pas promue.
  • La notion de contributeurs (taxonomie CRediT) suivie par la plupart des revues prestigieuses n’est pas explicitée, et c'est dommage : là aussi, des bagarres, des sous-entendus devraient être anticipés….

 

PS : L’ICMJE, recommande que l’attribution de la qualité d’auteur repose sur les 4 critères suivants :
1. Contributions substantielles à la conception ou aux méthodes de la recherche ou à l’acquisition, l’analyse ou l’interprétation des données ; ET
2. Rédaction préliminaire de l’article ou sa révision critique impliquant une contribution importante au contenu intellectuel ; ET
3. Approbation finale de la version à publier ; ET
4. Engagement à assumer l’imputabilité pour tous les aspects de la recherche en veillant à ce que les questions liées à l’exactitude ou l’intégrité de toute partie de l’oeuvre soient examinées de manière appropriée et résolues.

Partagez cet article sur les réseaux:
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Un commentaire

  • Merci pour votre attention à cette brochure, qui a pour ambition d’être « tous publics », courte et concrète. Le nombre de dossiers sur lesquels porte le décompte est d’une centaine (le décompte avait été fait pour le rapport Corvol). La recommandation d’outils pourra être faite dans d’autres publications.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

Archives mensuelles

Suivez-nous

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle

Tags

Vous pourriez aussi aimer