Comment résoudre les conflits entre auteurs ? Ils sont très fréquents et la médiation semble être la seule voie !

RIPRUn article dans la revue Research Integrity and Peer Review apporte des arguments aux réflexions sur les conflits entre auteurs de publications scientifiques. Cet article a été publié en novembre 2018, signé par un seul auteur (veut-il éviter des conflits d'auteurs ?) qui est biologiste au Texas. L'article aurait peut-être dû être co-signé par les reviewers ! Il est toujours agréable, pour les revues qui pratiquent le peer review ouvert, de lire les commentaires des reviewers, et les réponses des auteurs. Cet article a d'abord été refusé par la revue. L'auteur l'a modifié et re-soumis… puis il a reçu 15 pages des reviewers auxquelles il a répondu ! De ce fait, j'ai compris pourquoi cet article me paraissait mal écrit, confus…   il devait être pire au début, mais la revue l'a accepté car il existe peu (voire pas) d'articles discutant cette question, et que 1 745 € d'APC sont intéressants pour une revue jeune. C'est un article de 7 pages avec 95 références, et peu d'intertitres, mais qui apporte des réflexions. J'ai traduit au mieux le résumé, ce qui n'est pas suffisant. Plutôt que de renvoyer la résolution des conflits aux auteurs en leur demandant de trouver une solution, les revues et acteurs devraient s'intéresser à la médiation.

"Les conflits à propos de la paternité d'une œuvre sont de plus en plus nombreux. Cet article examine les options qui s'offrent aux chercheurs pour résoudre les conflits relatifs à la paternité d'un ouvrage. Les discussions sur les conflits relatifs à la paternité d'une œuvre portent souvent sur la façon de prévenir les conflits, mais rarement sur la façon de les régler. Les options limitées en matière de règlement des conflits nuisent tant aux chercheurs qu'à l'ensemble du milieu de la recherche.

Lorsque des conflits de paternité surviennent après la publication, la plupart des lignes directrices existantes recommandent que les auteurs règlent les différends entre eux. Mais il est peu probable que cela se produise, car il existe souvent de grands écarts de pouvoir entre les membres de l'équipe, et il est peu probable que les établissements (p. ex., universités, organismes de financement) aient autorité sur tous les membres de l'équipe. D'autres disciplines de collaboration qui traitent des questions de crédit collaboratif des créateurs pourraient fournir des modèles pour la paternité des auteurs scientifiques. L'arbitrage ou la médiation pourraient apporter des solutions aux conflits relatifs à la paternité d'une œuvre. Étant donné que les auteurs reconnaissent le pouvoir des revues de prendre des décisions au sujet des manuscrits soumis à la revue, les revues sont bien placées pour faciliter les processus de règlement extrajudiciaire des conflits.

Plutôt que de considérer les conflits relatifs à la paternité d'une oeuvre comme des événements rares qui doivent être traités au cas par cas, les chercheurs et les revues devraient considérer le risque de conflits comme prévisible, évitable et soluble. Des organismes indépendants qui peuvent offrir des services de règlement extrajudiciaire des conflits à des collaborateurs ou à des revues scientifiques pourraient rapidement aider les milieux de la recherche, en particulier leurs membres les plus vulnérables."

Nous avons détaillé des conseils pour mieux manager les auteurs pendant la rédaction. Je suis très engagé dans les missions de l'IRAFPA à Genève, et nous préconisons ces attitudes, mais cela prend beaucoup de temps. La médiation est une excellente méthode, et elle est efficace.

Partagez cet article sur les réseaux:
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

Archives mensuelles

Suivez-nous

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle

Tags

Vous pourriez aussi aimer