Les critères de paternité des articles varient beaucoup selon le domaine scientifique

Nous savons que la qualification d’auteur est très différente entre les Sciences humaines et sociales, les Sciences dites dures, et dans chaque domaine les variations peuvent être importantes. L’ordre des auteurs varie aussi puisqu’il est même alphabétique dans certains domaines…  Un bon article publié dans Minerva bien montré ces différences en analysant soit du coté des journaux (analyse de 60 revues), soit du coté des auteurs (4844 réponses à un questionnaire en mai 2016). Dans les deux cas, les échantillons ne prétendent pas être représentatifs de population bien définies…  Cet article de 22 pages (juin 2019) a été écrit par un sociologue suisse et un allemand d’un institut de sciences politiques.

Il reprend des données connues comme le nombre moyen d’auteurs qui a augmenté entre 1960 (2,0 par article) et 2014 (5,2 par article), toutes disciplines confondues. Traditionnellement l’auteur répond à 3 fonctions : crédit du travail, réputation et responsabilité. En Sciences sociales, il y a 1 à 3 auteurs et ils ont tout fait… ce qui diffèrent de disciplines avec beaucoup d’auteurs….  jusqu’à des milliers. En Authorship Minervamédecine et biologie, les revues définissent des critères, mais ils ne sont pas suivis….   car il y a les cadeaux, les fantômes, etc… Les différences sont nombreuses quant à l’ordre, des disciplines attribuant la dernière position à celui qui a dirigé le travail, sans obligatoirement y participer.

J’ai repris la figure 3 qui compare les perceptions de la paternité d’auteur selon les domaines avec 5 classes : Writing-oriented (tous les auteurs doivent avoir écrit ; 15 % de toutes les réponses), Narrow definition (les auteurs ont participé aux méthodes et ont analysé des données ; 29 % des réponses), Data collection (iils ont participé, écrit mais aussi surtout collecté les données ; 33 % des réponses), Stewardship (supervision, management ; 5 % des réponses), et Catch alls (ceux qui ont contribué à tout ; 18 % des réponses).

Partagez cet article sur les réseaux:
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

Archives mensuelles

Suivez-nous

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle

Tags

Vous pourriez aussi aimer