Study 329 : pire que ce que je pensais pour la paroxétine (Paxil/Seroxat) chez l’enfant avec des manipulations GSK et FDA

Bravo pour cette excellente conférence par David Healy à Lyon (15 octobre 2019) sur le scandale des healyétudes cliniques de la paroxétine chez l’enfant. Je viens de visualiser la vidéo (une heure) qui est bien sous-titrée en français. L’anglais est agréable et facile à comprendre. Incroyable : manipulations de GSK (Smith Kline Beecham au moment des faits) avec les trois essais cliniques négatifs chez l’enfant pour la paroxétine (antidépresseur). Passionnant. Je remercie Bruno Harlé qui a organisé la conférence, et m’a transmis le script de la conférence. Il a fait un fantastique travail pour nous donner des éléments pour former les étudiants.

J’ai rapporté en septembre 2015 la re-publication par le BMJ de cette étude de 2001 qui disait que la paroxétine était efficace. En 2015, à partir des données originales, la conclusion était opposée : plus de risques que de bénéfices pour la paroxétine chez l’enfant. Dans l’article de 2001, aucun des 23 auteurs n’a vu les données, et aucun n’a participé à la rédaction !

David Healy est venu à Lyon pour détailler toute l’histoire depuis le début et il montre des données internes GSK et FDA. En pratique, c’est une jeune journaliste anglaise de la BBC qui a été la première à soulever ces lièvres !! David Healy est l’un des auteurs de la republication de l’étude, et il connait parfaitement l’histoire. Dans les premiers articles, l’expression ’emotionally labile’ voulait dire ‘suicide’ !!!

C’est à trembler quand D Healy explique : And this is the end of the FDA letter to GSK approving the drug I’ve taken a bit of it and bloated it up so you can read it. And it says FDA are saying « we agree with you GSK, that you’ve got three negative trials – they only did three trials in children who were depressed – and all three are negative, we agree with you that they are negative, we are still going to approve the drug and we don’t require you to mention in the label of the drug that these were negative trials. »

La présentation est bien documentée, avec des photos de familles, patients qui se sont suicidés, et montrant quelques situations difficiles pour les personnels de GSK et de la FDA.

D Healy explique la difficulté pour accéder aux données de l’essai, et ils ont eu 77 000 pages, ont travaillé un an. Leur articles soumis au BMJ a eu sept acceptations/refus, avec des passages chez GSK ! « We have seven people review our article. It’s reviewed seven times. It’s accepted several times and then unaccepted several times. It goes to GSK for review. A year later, it’s not published. We spend a year working on it, we spend a year working on BMJ in order to try get it published… and we’re not getting anywhere. In the end, it’s getting published« .

Partagez cet article sur les réseaux:
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

2 commentaires

  • J’ai vu cette vidéo tout récemment pour préparer une intervention au congrès français de psychiatrie 2019, et j’ai moins aussi été très impressionné par ce travail et ses implications. Les réactions de psychiatres et pédo-psychiatres dans l’audience du congrès suite à la présentation de ces résultats ont montré qu’ils ne connaissaient pas ces informations et qu’ils souhaitaient en savoir plus…
    Merci de relayer cette vidéo et ce travail de longue haleine.
    Je recommande aussi vivement l’article de Peter Doshi publié dans le BMJ, coéquipier avec David Healy sur cette affaire, qui raconte les réactions de black out total complètement effarantes suite à la révélation de ces résultats dans le BMJ en 2015. L’article de 4 pages est ici: https://pdfs.semanticscholar.org/781d/45005cb013e6df8401782331e27c842d0f6b.pdf?_ga=2.192838697.2050864449.1576020706-1479284976.1575243457
    Bien cordialement
    Paul Scheffer
    Formindep
    PS : pour ceux que cela pourrait intéresser, la session du congrès, organisée par les internes en psychiatrie de l’AFFEP que je remercie vivement a été filmée et est dispoinle ici, elle portait sur « La crise de l’indépendance, quel regard des jeunes? » avec des interventions de Robin Jouan (Affep), Marco Romero (DMG de Bordeaux) et moi-même
    https://www.youtube.com/watch?v=xSOxHOyBkC4&feature=emb_logo

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

Archives mensuelles

Suivez-nous

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle

Tags

Vous pourriez aussi aimer