Une rétractation vertueuse : l’adresse de Mme Vidal, ministre, n’est plus connue et ses co-auteurs ne l’ont pas !

Huet VidalPlusieurs fois, j'ai eu des remarques sur ce cas très simple. Je reprends des informations connues et très bien décrites par le blog de S Huet. Cette situation est révélatrice d’un laxisme français étonnant.

La rétractation montrée dans l’image ci-dessous a été demandée par quatre des auteurs de l’article. Les quatre autres n’ont pas d’adresse ! Lisez la notice de rétractation : "Ruken Yaman, Frédérique Vidal, Daniel Puel, and Philippe Clertant could not be reached." Donc Mme F Vidal n'a pas d'adresse ? Ou elle ne répond pas ? ETONNANT ! NON.

Personne ne s’offusque vraiment de voir que l’adresse de Mme la ministre n’est pas connue. Mme la ministre n'a pas pris la peine de s'associer ou refuser de s'associer à cette décision plutôt granve. La communauté scientifique n’est pas très pointilleuse sur l’intégrité scientifique ! OMERTA ! Vidal retraction

Une autre remarque : quelle est la crédibilité d’une ministre qui lâche ses co-auteurs ? Je vous rappelle un article du Lancet concernant un chercheur considéré totalement responsable des fraudes de son doctorant, et que les chinois vont rapidement nous donner des leçons car ils considèrent que les encadrants sont co-responsables des erreurs de leurs élèves.

Quelle crédibilité accorder à la parole d'un chercheur qui pourrait évoquer l'intégrité scientifique en public, si lui-même n'est pas très clair ? Une correction est toujours possible pour cette rétractation incomplète. Rétracter un article est une démarche vertueuse, utile pour la science. Est-ce la responsabilité de l'OFIS de rappeler à la ministre des principes de base ? Non..  donc qui peut lui dire que c'est très bien de rétracter un article. Proposez-lui de lire l'affaire Latchman en Angleterre.

Partagez cet article sur les réseaux:
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Un commentaire

  • A nouveau bravo M. Maisonneuve d’aborder des questions qui sont tout à fait fuies, jusqu’aux tréfonds des laboratoires français, la majorité des chercheurs n’étant même pas au courant, et une partie des autres n’osant même pas en parler.
    Comme toujours, une bonne analogie peut éclairer sur la gravité : c’est un comme, si, un Ministre du budget dont le ministère communique beaucoup sur les effets négatifs de la fraude fiscale, répondait aux abonnés absents si une affaire venait à le concerner.
    A quand un parlementaire courageux pour prendre à parti la Ministre dans l’hémicyle, pour qu’elle puisse aussi avoir sa séquence « les yeux dans les yeux » qui ne quitte plus M. Cahuzac ?
    Il est sinon notable que Le Monde, après le blog incontournable de Sylvestre Huet comme dit dans l’article, évoque ENFIN la situation de la Ministre, en profitant de l’affaire Peyroche :
    https://www.lemonde.fr/sciences/article/2020/02/13/deux-semaines-de-mise-a-pied-pour-l-ex-presidente-du-cnrs_6029454_1650684.html

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

Archives mensuelles

Suivez-nous

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle

Tags

– –

Vous pourriez aussi aimer

risus. venenatis, ut Lorem ipsum diam non sit felis velit, id quis,