Les rétractations d’articles augmentent en oncologie : bonne ou mauvaise nouvelle ?

Ce n’est pas un article fabuleux, mais quelques informations. Pas fabuleux car les illustrations sont mal faites, un peu trop marketing avec des camemberts inutiles !

Dans le domaine de l'oncologie, 1512 rétractations entre 2000 et 2018 ont été analysées, soit près de 80 par an. Elles ont concerné Oncology
543 revues. En moyenne, 3,5 ans séparaient la publication de la rétractation ? Ces rétractations ont concerné 7 683 auteurs, dont 86 % ont eu un seul article rétracté, et 9 % deux articles rétractés. Les plus prolifiques ont eu 41, 34 et 29 articles rétractés. Un petit nombre d’auteurs sont des récidivistes – le top 10 des auteurs ayant eu des rétractation représente 234 articles rétractés

Qu’est-ce que cet article a montré ?

  • Le nombre de rétractations d’articles en oncologie a augmenté régulièrement entre 2000 et 2018
  • L’augmentation du taux de rétractation d’articles était supérieure à l’augmentation du taux de publications des articles en oncologie
  • Le temps entre la date de publication et la date de rétractation tend à diminuer avec le temps (en moyenne 3,5 ans)
  • Le nombre de citations des articles rétractés baisse, probablement du fait de la diminution du temps entre publication et rétractation
  • 20 % des articles rétractés concernent des traitements du cancer, ce qui peut nuire à la bonne information des malades.

Les rétractations sont peu nombreuses, comparées aux millions d'articles publiés, mais elles augmentent régulièrement dans toutes les disciplines.

Partagez cet article sur les réseaux:
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

Archives mensuelles

Suivez-nous

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle

Tags

– –

Vous pourriez aussi aimer

adipiscing non id nunc nec consequat. ipsum Donec id, leo. at quis