Les conférences prédatrices sont nombreuses… un business qui marche comme celui des revues

Il existe plusieurs sociétés qui organisent ces conférences très particulières : elles sont annoncées dans des villes et lieux prestigieux, Fake conferenceavec des orateurs prestigieux…  Quelques personnes s'inscrivent et la conférence est déplacée au denier moment dans un hôtel de seconde zone. J'ai assisté à une conférence de ce type à Paris, que j'avais décrite, mais j'ai eu une lettre sévère d'un avocat et je ne peux pas continuer à prendre des risques.. J'ai déjà évoqué des conférences prédatrices au Canada.

Les grandes sociétés qui organisent ces conférences sont Waset, OMICS, et d'autres que vous connaissez probablement.

Je vous suggère de lire le témoignage d'un journaliste scientifique qui a décrit la participation d'une étudiante hongroise en neuroscience à une telle conférence. Il décrit tout le chemin qu'elle a suivi. Elle a d'abord payé £ 225 pour terminer dans un petit hôtel loin du centre ville d'Edinburgh…  un badge, une petite salle avec 50 participants. Un exposé d'un japonais prestigieux puis des présentations manquantes : 4 des 9 orateurs annoncés étaient absents. D'ailleurs, trois des quatre membres du comité scientfique étaient absents, la seule présente étant polonaise, pas très au courant de la sessions qu'elle devait gérer. Une personne de la société organisatrice était présente….

Partagez cet article sur les réseaux:
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

Archives mensuelles

Suivez-nous

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle

Tags

Vous pourriez aussi aimer