Intégrité de la recherche : le rapport MLE (Mutual Learning Exercise) est une bonne base pour développer des initiatives

MLEL’intégrité scientifique progresse en France, c’est vrai. J’ai appris que vitesse et précipitation étaient sources d’erreurs en lisant les périgrinations de l’amiral Corniloff. Il était allé consulter la comtesse, sa voisine, avant de prendre femme, car la comtesse avait trois filles. Il s’agit d’une vieille histoire de salle de garde…..

Notre propos est le développement de l’intégrité scientifique en France. Le rapport MLE (54 pages) est le résultat d’un projet européen dans le cadre horizon 2020. L’objectif était de partager le savoir, les expériences entre des pays européens pour proposer quelques recommandations aux chercheurs, aux médias, auxs responsables des organisations, aux financeurs, et surtout aux référents intégrité qui sont en poste dans nos universités, grandes écoles, organismes de recherche, revues scientifiques et aussi facultés de médecine. Le rapport présenté en octobre 2019, avec la participation de la France (bravo), est annoncé sur le site de l'OFIS (Office Français de l'Intégrité Scientifique). Sur le site de la Commission Européenne, vous trouverez le rapport final et les 4 rapports qui correspondent aux 4 thèmes. C'est un excellent panorama de l'intégrité de la recherche en Europe. Il y a beaucoup d'informations avec 4 à 10 recommandations pour chacun des 4 thèmes.

  • Processus et structures : les définitions devraient être connues dans chaque pays et harmonisées en Europe ; les différents comités théodules (éthique, déontologie,..) devraient être harmonisés ; conflits d'intérêts ; lanceurs d'alertes ;
  • Incitations : flexibilité plutôt que carotte ou bâton ! Mais des recherches seraient nécessaires dans ce domaine ;
  • Dialogue et communication : les Académies, les décideurs, les financeurs, les organismes de recherche, les comités et référents intégrité, l'industrie, les revues scientifiques et les médias ont des rôles majeurs et devraient promouvoir et harmoniser les dialogues ; pour chaque entité, sont décrits des rôles et responsabilités ; pour les revues, c'est le rappel du rapport CLUE discuté en juin 2017 (Cooperation & Liaison between UnIversities and Editors) et toujours à l'état de preprint… car la discussion a été très riche, et certains des rédacteurs ont changé d'objectifs de vie !
  • Formation et éducation : de bonnes recommandations, mais mon avis personnel reste qu'avant de dire qu'il faut former les jeunes, il vaudrait mieux s'intéresser aux vieux qui figent les systèmes…  NO COMMENT
Partagez cet article sur les réseaux:
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

Archives mensuelles

Suivez-nous

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle

Tags

Vous pourriez aussi aimer