Préférez-vous Nature (UK) ou Science (USA) ? L’une a une orientation ‘santé’ que l’autre n’a pas….

Nature ScienceC'est un article amusant, surprenant, une méthode d'analyse peut-être intéressante… Je ne sais pas juger, mais la lecture est facile (sauf que 19 pages…). Bravo aux collègues tunisiens pour cet article de mai 2020 dans Scientometrics. J'ai traduit la conclusion, mais voir les figures de l'article est utile, avec des cartes de géographie par périodes de temps. Les rédactions de Nature et Science vont regarder de près… et Science pourrait essayer de publier plus de recherches du domaine de la santé..  à voir. Rappelons que dans le top 100 des articles, selon les Altmetrics 2019, 50 % des thèmes concernent la santé !!  Voici la conclusion traduite :

Dans cet article, nous avons récupéré les statistiques de recherche Google de Nature et Science de 2004 à 2019 en utilisant Google Trends pour évaluer le statut et le développement des intérêts relatifs du grand public et des communautés scientifiques. Nous avons constaté que les deux revues ont perdu de l'attention au cours des quinze dernières années en raison de plusieurs revues de recherche concurrentes et de leur politique éditoriale sélective et controversée. Nous avons également constaté que le grand public s'intéresse de plus en plus à Nature plutôt qu'à Science, en raison de l'accent mis sur les questions médicales et biologiques. Enfin, nous avons constaté que les communautés scientifiques de l'ex-URSS et les alliés universitaires ont une meilleure affinité avec Science. Certains pays d'Afrique et d'Asie ont modifié leur préférence pour Nature au cours des dernières années, tandis que les États-Unis et leurs alliés universitaires s'intéressent davantage à Nature. Ceci est principalement dû à la répartition disciplinaire des publications de Nature et Science et à l'influence de la guerre froide et de ses conséquences sur les politiques scientifiques. Cette situation s'explique également par la répartition actuelle des intérêts, des résultats et des institutions de recherche par discipline dans le monde entier. Ces résultats confirment et expliquent en partie les travaux scientifiques majeurs publiés dans ces deux revues et la recherche scientifique, y compris les publications scientométriques, les études comportementales et les analyses politiques. C'est pourquoi les publications de Nature et Science sont d'une importance majeure pour les chercheurs et les spécialistes dans l'élaboration des politiques scientifiques, car elles contribuent considérablement à notre compréhension des principaux mécanismes qui sous-tendent la portée mondiale des publications scientifiques. Nous espérons que ces résultats pourront fournir des indications aux comités de rédaction des deux périodiques, en particulier de Science, afin de résoudre leurs lacunes et d'atteindre un plus grand nombre de lecteurs et un plus grand impact dans les années à venir.

Partagez cet article sur les réseaux:
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

Archives mensuelles

Suivez-nous

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle

Tags

Vous pourriez aussi aimer