Twitter augmente les citations et Altmetrics… essai randomisé en Intention-To-Tweet en chirurgie thoracique

Avertissement (13 juillet 2020) : les auteurs n'ont pas répondu à des critiques sévères sur cet article. PRUDENCE

Avertissement (3 août 2020) avec un post sur ScholarlyKitchen : les auteurs répondent mais ne veulent pas donner accès aux données originales (ce sont des dooées publiques). La revue devrait-elle rétracter ?

Cette étude est intéressante, surprenante, etc…  Son titre "Does Tweeting Improve Citations? One-Year Results from the TSSMN Prospective Randomized Trial", publié dans Annals of Thoracic Surgery en avril 2020. Auteurs canadiens, américains et anglais de départements de chirurgie cardiaque et/ou thoracique.Lecture intéressante, avec des tableaux explicites. Le compte twitter TSSMN a 52 000 suiveurs…  donc à considérer. Est-ce généralisable aux autres spécialités ?

Il y a un résumé graphique que voici :

Twitt Annals Thoracic surgery

Une traduction du résumé :

Le Thoracic Surgery Social Media Network (TSSMN) est un effort de collaboration entre les principales revues de chirurgie cardiothoracique pour mettre en valeur les publications via les médias sociaux. Cette étude vise à évaluer les résultats sur un an d'un essai prospectif randomisé sur les médias sociaux afin de déterminer l'effet des tweets sur les citations ultérieures et la bibliométrie non traditionnelle.

Au total, 112 articles originaux représentatifs ont été randomisés 1:1 pour être twittés via le TSSMN ou un groupe de contrôle (non twitté). Les résultats mesurés comprennent des citations à un an par rapport à la base, ainsi que des mesures au niveau des articles (score Altmetric) et des analyses de Twitter. Des prédicteurs indépendants de citations ont été identifiés par des analyses de régression à une ou plusieurs variables.

Par rapport au groupe contrôle, les articles tweetés ont obtenu une augmentation significativement plus importante des scores Altmetric (Tweeté 9,4 ± 5,8 contre Non-Tweeté 1,0 ± 1,8, p<0. 001), les percentiles de score altmétrique par rapport aux articles d'âge similaire de chaque revue respective (Tweeté 76,0 ± 9,1%ile vs. Non-Tweeté 13,8 ± 22,7%ile, p<0,001), avec un changement plus important des citations à 1 an (Tweeté +3,1 ± 2,4 vs. Non-Tweeté +0,7 ± 1,3, p<0,001). Une analyse multivariable a montré que les prédicteurs indépendants des citations étaient la randomisation au tweet (RC 9,50 ; 95 %CI 3,30-27,35, p<0,001), le score Altmetric (RC 1,32 ; 95 %CI 1,15-1. 50, p<0,001), le statut de libre accès (OR 1,56 ; 95 %CI 1,21-1,78, p<0,001), et l'exposition à un plus grand nombre d'adeptes de Twitter comme quantifié par les impressions (OR 1,30, 95 %CI 1,10-1,49, p<0,001).

Le suivi d'un an de cet essai prospectif randomisé du TSSMN démontre de manière importante que tweeter entraîne une augmentation significative du nombre de citations d'articles au fil du temps, ce qui met en évidence l'impact scientifique durable de l'activité des médias sociaux.

Je remercie infiniment Thomas Kesterman

 
Partagez cet article sur les réseaux:
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

Archives mensuelles

Suivez-nous

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle

Tags

– –

Vous pourriez aussi aimer

leo. Donec dapibus Nullam libero ut Praesent mattis massa accumsan mi, sed