Une rétractation due à une demande d’accès aux données sources.. mais l’article était bizarre

PAIDLa course à la publication des auteurs, la recherche de scoop par les revues conduisent à des publications aussi bizzares que cet article dont les résultats étaient : "Dans l'étude 1, nous avons constaté que les personnes ayant un niveau d'intelligence générale plus élevé se montraient plus ouvertes à l'utilisation de préservatifs. Dans l'étude 2, nous avons constaté que les personnes ayant un niveau d'intelligence générale plus élevé étaient plus susceptibles d'utiliser des préservatifs dans un scénario d'offre sexuelle, mais seulement lorsqu'elles étaient exposées à la menace d'une nouvelle IST, le VIH." Le titre de l'article est : "No glove, no love: General intelligence predicts increased likelihood of condom use in response to HIV threat".

L'article a été publié dans une revue appelée PAID (Personality and Individual Differences) et mis en ligne le 11 janvier 2020. La notice de rétractation signale que c'est en ré-analysant les données à la demande d'un lecteur que les auteurs ont découvert des erreurs : "Cet article a été rétracté à la demande du rédacteur en chef de la rubrique PAID après que des inquiétudes aient été soulevées quant à la véracité des données et des analyses. En réanalysant l'ensemble des données, les auteurs et un lecteur de la revue ont identifié plusieurs erreurs qui ont été commises lors du calcul de certaines des variables agrégées dans cette étude. Ces erreurs ont eu un impact sur les résultats et les conclusions de l'article. Ainsi, dans le meilleur intérêt de la science, de la création/diffusion de connaissances et des normes de publication, le rédacteur en chef a conclu qu'il était nécessaire de retirer l'article. Les auteurs présentent leurs excuses les plus sincères pour ces erreurs".

Combien d'articles devraient être rétractés si des ré-analyses des données étaient faites ?

Des détails ont été décrits sur RetractionWatch. Cet article avaient des citations prêtant à discussion… dont certains déjà rétractés comme celui de Rushton & Templer. Voici : Le comité de rédaction cherche peut-être à nettoyer la revue, car un autre article de 2012 a été rétracté, alors que les deux auteurs sont morts ! Ils ne peuvent être consultés pour savoir sur quoi reposait leur revue générale. La cause de la rétractation est : "Rushton & Templer (2012) contend that animal studies show that dark skin pigmentation is reliably related to increased aggression and sexual activity. They speculate that the same may be true in humans, and claim that the psychological literature supports this contention that is grounded in evolutionary theory. Their thesis is that genetic differences, related to darkness of skin colour, explain supposed racial differences in sexual behaviour and violence."

La revue PAID a été créé par un rédacteur très contesté, dont des articles ont été rétractés !

Partagez cet article sur les réseaux:
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

Archives mensuelles

Suivez-nous

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle

Tags

– –

Vous pourriez aussi aimer

Donec commodo ut non efficitur. facilisis sit Aliquam Donec