Manuscrits soumis à 2329 revues : la première vague de la pandémie a créé des avantages potentiellement cumulatifs pour les hommes

Cet article de PLOS ONE (octobre 2021) est un énorme travail, parfois difficile à comprendre, proposé gender gappar 6 auteurs européens, et grâce à la participation de Elsevier. Le titre : Gender gap in journal submissions and peer review during the first wave of the COVID-19 pandemic. A study on 2329 journals. Dans l’image ci-contre, jaune pour les femmes et violet pour les hommes. L’introduction pose bien le problème avec les références importantes du domaine. L’augmentation des articles a été de 30 % entre début 2020 et début 2019 chez Elsevier, mais de 63 % pour la médecine (de 147,401 soumissions de février à mai 2019 à 240,587 en 2020).

Voici une traduction du résumé : Au cours des premiers mois de la pandémie de COVID-19, le taux de soumission d’articles scientifiques était anormalement élevé. Étant donné que la plupart des universitaires ont été contraints de travailler à domicile, les demandes concurrentes de devoirs familiaux peuvent avoir pénalisé la productivité scientifique des femmes. Pour vérifier cette hypothèse, nous avons examiné les manuscrits soumis et les activités d’évaluation par les pairs pour toutes les revues Elsevier entre février et mai 2018-2020, y compris les données sur plus de 5 millions d’auteurs et de relecteurs. Les résultats ont montré que pendant la première vague de la pandémie, les femmes ont soumis proportionnellement moins de manuscrits que les hommes. Ce déficit était particulièrement prononcé parmi les cohortes de femmes universitaires plus jeunes. Le taux d’acceptation des invitations à l’examen par les pairs a montré une tendance moins prononcée selon le sexe, les femmes assumant une plus grande responsabilité de service pour les revues, à l’exception de la santé et de la médecine, domaine où l’impact de la recherche COVID-19 a été plus important. Nos résultats suggèrent que la première vague de la pandémie a créé des avantages potentiellement cumulatifs pour les hommes.

Partagez cet article sur les réseaux:
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

Archives mensuelles

Suivez-nous

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle

Tags

Vous pourriez aussi aimer