pinck floyd

Les pratiques de recherche actuelles n’incitent pas à l’humilité intellectuelle

Cet article de perspective dans Nature Human Behaviour le 28 octobre 2021 est bienvenu. Il évoque un sujet peu étudié et propose quelques recommandations. Le titre ‘Aspiring to greater intellectual humility in science‘ est simple comme le résumé que j’ai traduit : ‘La crise de la réplication dans les sciences sociales, comportementales et de la vie a suscité un mouvement de réforme visant à accroître la crédibilité des études scientifiques. Bon nombre de ces réformes visant à accroître la crédibilité se concentrent, à juste titre, sur des pratiques de recherche et de publication spécifiques. Un aspect moins souvent mentionné de la crédibilité est la nécessité de faire preuve d’humilité intellectuelle ou d’être transparent et d’assumer les limites de notre travail. Bien que l’humilité intellectuelle soit présentée comme une norme scientifique largement acceptée, nous soutenons que les pratiques de recherche actuelles n’incitent pas à l’humilité intellectuelle. Nous fournissons une série de recommandations sur la façon d’accroître l’humilité intellectuelle dans les articles de recherche et nous soulignons le rôle central que les pairs évaluateurs peuvent jouer en incitant les auteurs à mettre en évidence les défauts et l’incertitude de leur travail, permettant ainsi une évaluation complète et transparente de la validité de la recherche.’

L’article est un plaisir et il met l’emphase où cela fait mal. Les revues, relecteurs, auteurs veulent des articles dits innovants et n’aiment pas les bonnes réplications. Voici un rejet type : The Pink Floyd Rejection: most triaged papers were of this type; they reported work that was well done and useful, but not sufficiently groundbreaking. So the findings represented just another brick in the wall of science” (emphasis in original). Citation attribuée à R Kail.

Le tableau 1 contient les recommandations. Sont-elles naïves ? Les voici en résumé :

Titre et abstract : décrire les limites, et ne pas suggérer une liaison causal inexistante ;

Introduction : ne pas exagérer la ‘nouveauté’, ni sélectionner les références qui plaisent ;

Méthodes : complètes pour permettre une réplication et bien documenter les temps de collectes de données, de transformations, d’exclusion et d’analyses ;

Résultats : donner tous les détails, expliquer si les analyses étaient prévues à priori et si elles ont été modifiées, attention aux inférences avec des statistiques non adaptées.. ;

Discussion : il y a 7 recommandations que nous devinons car il ne s’agit pas d’aller au delà des données… Causal claims should be only as strong as the internal validity of the study allows.. Attention aux généralisations trop rapides…

Après la publication : accepter et stimuler les critiques, savoir corriger voire rétracter, et Insist that press releases and reporters capture the limitations of the work, and correct outlets that exaggerate or misrepresent

Image en avant de Paul Sableman que je remercie.

Partagez cet article sur les réseaux:
Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles populaires

Archives mensuelles

Suivez-nous

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle

Tags

Vous pourriez aussi aimer