Statut d’auteur : les femmes sont moins susceptibles d’être créditées car leur travail n’est souvent pas connu, n’est pas apprécié ou est ignoré

C’est un énorme travail publié dans Nature en juin 2022 avec le titre : ‘Women are credited less in science than men‘. Les auteurs sont américains. Voici le résumé :

Il existe un écart bien documenté entre le nombre observé de travaux produits par les femmes et par les hommes dans le domaine scientifique, ce qui a des conséquences évidentes sur le maintien et la femme homme gappromotion des femmes. Cet écart peut résulter de différences de productivité ou être dû au fait que les contributions des femmes ne sont pas reconnues. Nous constatons ici qu’une partie au moins de cet écart est le résultat de contributions non reconnues : dans les équipes de recherche, les femmes sont nettement moins susceptibles que les hommes d’être créditées en tant qu’auteurs. Ces résultats sont cohérents dans trois sources de données très différentes. L’analyse de la première source – des données administratives à grande échelle sur les équipes de recherche, la production scientifique de l’équipe et l’attribution du crédit – montre que les femmes sont nettement moins susceptibles d’être nommées sur un article ou un brevet donné produit par leur équipe que leurs homologues masculins. L’écart entre les sexes en matière d’attribution est présent dans la plupart des domaines scientifiques et à presque toutes les étapes de la carrière. La deuxième source – une enquête approfondie auprès des auteurs – montre également que les contributions scientifiques des femmes ont systématiquement moins de chances d’être reconnues. La troisième source – les réponses qualitatives – suggère que la raison pour laquelle les femmes sont moins susceptibles d’être créditées est que leur travail n’est souvent pas connu, n’est pas apprécié ou est ignoré. Une partie au moins de l’écart observé entre les sexes dans la production scientifique peut être due non pas à des différences dans la contribution scientifique, mais plutôt à des différences dans l’attribution.

Cette situation semble ne pas changer très vite ! C’est un phénomène bien décrit et j’ai régulièrement des billets sur ce sujet.

Partagez cet article sur les réseaux:
Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn

Un commentaire

  • Merci Hervé pour ce chouette billet, c’est important qu’il n’y aie pas que des femmes qui relayent l’information !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

Archives mensuelles

Suivez-nous

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle

Tags

Vous pourriez aussi aimer