Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Elsevier semble s’intéresser aux articles de l’IHU Méditerranée infection… beaucoup d’articles ?

Points clés

C’est probablement la partie émergée d’un iceberg d’articles embellis, fraudés, bricolés au sein de l’IHU Méditerranée infection, et ceci a commencé bien avant la COVID-19, il y a environ 20 ans.

Elsevier examinerait de nombreux articles

Dans un billet du 1er décembre 2023 de RetractionWatch, nous apprenons que l’éditeur Elsevier investigue de nombreux articles de l’IHU. Une note de l’éditeur a été publiée le 9 novembre par la revue New Microbes and New Infection (NMNI) pour informer que des mises en garde (expression of concern) seront publiées pour des articles en investigation…   En pratique, nous attendons des rétractations. Notons que la revue NMNI a une rédactrice en chef copine de l’équipe de l’IHU…  et elle a beaucoup publié avec eux. Ce sera donc difficile de prendre des décisions sans l’accord de la rédactrice en chef.

Une autre revue de Elsevier, International Journal of Antimicrobiol Agents, devrait avoir rétracté l’article fraudé de Gautret et al...  mais cette revue IJAA est sous la protection d’une société savante… donc Elsevier a plus de difficultés pour prendre les décisions. Scandaleux car cet article sera bientôt cité 6 500 fois.. SCANDALEUX.

Springer et PLOS ont commencé aussi

Notons que le groupe PLOS a publié environ 50 mises en garde mais que des décisions ne suivent pas ! Notons que seul raoult science 2012Springer a rétracté deux articles de Raoult (articles de 2016 et 2011). Tout ceci est très lent. Probablement que l’Université de Marseille ne facilite rien et que les menaces de DR intimident, même si elles n’ont aucune portée.

Cette histoire scandaleuse a commencé en 2006, ainsi que c’était expliqué dans la revue Science le 2 mars 2012 ! Je cite une phrase de cet article : « And in an episode reminiscent of his teenage days, he was temporarily banned from publishing in a dozen leading microbiology journals in 2006, an episode that still enrages him« .

En presque 20 ans, DR a réussi à passer entre toutes les mailles. Il devrait être en tête de la Retraction Watch Leaderboard..  ou au moins dans le top 5 des fraudeurs.

Partagez cet article sur les réseaux:
Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

Archives mensuelles

Suivez-nous

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle

Tags

Vous pourriez aussi aimer