Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
melon

L’article Gautret HCQ / Covid-19 devrait être rétracté… par le nouveau directeur de l’IHU de Marseille ?

Points clés

hcq endgameFélicitons le docteur Damien Barraud, premier auteur de cette lettre à la rédaction publiée par Thérapies en juin 2023. Le titre : « Why the article that led to the widespread use of hydroxychloroquine in COVID-19 should be retracted ». Il s’agit de décrire explicitement tous les arguments confirmant que la première étude de l’IHU de Marseille était fraudée. Un éditorial du président de la Société Française de Pharmacologie et Thérapeutique accompagne cette lettre (image jointe).

La fraude est avérée

C’est le vice-président de l’IHU, Louis Schweitzer, qui a parlé de fraude. Cette lettre, dont je suis co-auteur, compile toutes les malversations de l’équipe du Pr Raoult. Cette étude ‘Gautret‘ du 20 mars 2020 a été très citée (plus de 6000 fois) alors que les analyses de FR Rosendaal dans le même journal ont été cités 75 fois environ. Toutes les malversations sont décrites dans cette lettre, en rappelant les données de l’IGAS. Fin mai, ce sont 16 sociétés savantes qui ont appelé à l’aide. Rien de plus : article mauvais et toutes les données ultérieures de qualité ont confirmé que l’HCQ n’avait pas d’efficacité.

Les convenances sociales bloquent toute décision vertueuse

La situation : le comité de rédactions de la revue IJAA cautionne la fraude car il ne rétracte pas l’article ; la société savante propiétaire de IJAA dort ; Elsevier pourrait imposer une décision de rétractation au comité de rédaction. Les 18 auteurs, de Gautret à Raoult, dont l’ancien rédacteur en chef de IJAA, ne feront rien pour montrer leur intégrité en avouant… La présidente du conseil scientifique de lIHU, spécialiste de Photoshop, ne fera rien pour favoriser l’intégrité. Le conseil d’administration est ficelé alors qu’il comprend des gens très bien, mais d’autres plus troubles comme le deuxième auteur de l’article, JC Lagier, et quelques défenseurs de l’HCQ comme R Muselier, G Fioraso, G Leonetti.

Le nouveau directeur n’a pas de pouvoir

Et si le nouveau directeur de l’IHU, PE Fournier, demandait à IJAA de rétracter ! Il sortirait par le haut et pourrait montrer son autorité et son intégrité. Il a trop de casseroles : il a cautionné l’efficacité de l’HCQ ; il a été l’un des acteurs de l’obésité des curriculum de l’IHU par ses décisions dans des comités de rédaction ; il a supporté un chercheur condamné pour harcèlement sexuel et moral ; il est cité dans les rapports IGAS et ANSM… Occasion manquée de redorer son blason !

Ce serait un triomphe pour PE Fournier s’il demandait la rétractation….  

et il pourrait commencer à sauver l’IHU. Pour avancer, il faut d’abord nettoyer.

Partagez cet article sur les réseaux:
Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn

3 commentaires

  • Malheureusement pour la science, il ne le fera pas. Pr PE Fournier est un produit made in IhuMi (à titre personnel, je tiens à nommer Marseille Infections et ne pas amalgamer les autres IHU. Ancien élève, secrétaire du Comite d’Ethique maison, puis choisi avec l’aval de Raoult !
    Et Louis Schweitzer a perdu toute ma confiance depuis 1 an

    Répondre
  • Bonjour,
    merci pour votre commentaire… et je pense que vous avez raison !!!! Du Raoult bis, ce nouveau directeur…
    Cdlmt

    Répondre
  • Bonjour, à quel moment allez vous apporter des arguments scientifiques concrets quand à cette supposée fraude ? Ce que vous faites, ça s’appelle de la délation. Tiens, et depuis quand Damien Barraud est médecin ? Quel a été le sujet de sa thèse ?

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

Archives mensuelles

Suivez-nous

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle

Tags

Vous pourriez aussi aimer