Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
chat pelote

Les cuisines gériatriques ne gênent personne… Que fait la faculté de médecine de Tours avec la 9ème rétractation d’un PU-PH ?

Points clés

Le fiasco de l’intégrité scientifique en France est documenté par l’inertie de prendre des décisions vis-à-vis de chercheurs ayant des pratiques douteuses, comme ici le plagiat.

Nous avons évoqué le cas de ce PU-PH de l’Université de Tours, un plagieur qui a déjà 8 rétractations d’articles... eh bien la 9ème rétractation vient d’arriver. Ce ne sera peut-être pas la dernière. En résumé, il a été protégé par le CNU, la faculté de médecine de Tours, et l’hôpital n’a jamais rien remboursé (MERRI/SIGAPS ou crédits de recherche)…  C’est un  sparadrap qui colle à la faculté de médecine de Tours qui ne fait rien. Faut-il plutôt demander l’avis de la JDHU (voir cas d’hier) ?

Un CV avec 9 articles rétractés pour plagiat et vous n’avez qu’à dire que vous ne recommencerez pas. Quel exemple pour les jeunes : ETONNANT, NON !

Avez-vous des informations locales car peut-être qu’une sanction que je ne connais pas a été prononcée ? Je n’ai pas d’informations : si je me trompe, je m’en excuse.

La 9ème rétractation pour plagiat (la dernière ??)

fougère retractedLe 23 décembre 2023, le rédacteur en chef de The Journal of Nutrition, Health and Aging a rétracté un article de mai 2018 ayant 13 auteurs dont B Fougère (premier auteur) et B Vellas (dernier auteur). Ci-contre l’article de 2018. Voir ci-dessous la liste des articles plagiés. la plupart des co-auteurs sont des experts connus et, de ce fait, ils protègent probablement le poulain plagieur…  sauf que certains ne sont pas fiers de s’être fait piéger.

Il y a une phrase étonnante dans la notice de rétractation : 8 auteurs, dont B Vellas, acceptent cette rétractation ; un auteur, B Fougère, n’est pas d’accord alors qu’il sait très bien qu’il y a plagiat ; 4 auteurs n’ont pas répondu, dont Mme Reshma A. Merchant (National University Hospital, Singapore) qui est l’un des trois rédacteurs en chef de la revue.

En bref :

  • Bertrand Fougère reste droit dans ses bottes ; les preuves existent : est-ce qu’il ment ?
  • Bruno Vellas a une conduite vertueuse, BRAVO ; il ne semble plus protéger un ancien poulain ;
  • la revue fonctionne mal car l’un des trois rédacteurs en chef était un co-auteur plagiaire et ne répond pas !!!!
  • Voici la phrase de la rétractation :  J. E. Morley, H. Arai, J. M Bauer, A. Cherubini, F.C. Martin, L. Flicker, L. Rodriguez Mañas, B. Vellas agree to this retraction; Bertrand Fougère does not agree to this retraction; R. Bernabei, B. Dong, R. A Merchant and J. Woo have not responded to any correspondence from the editor about this retraction.

The Editor-in-Chief has retracted this article because it contains material that substantially overlaps with the following articles [1,2,3,4,5].

1. Fougère, B., Cesari, M., Arai, H. et al. Involving Primary Care Health Professionals in Geriatric Assessment. J Nutr Health Aging 22, 566–568 (2018)

2. Fougère, B., Morley, J.E. RETRACTED ARTICLE: Rapid Screening for Frailty and Sarcopenia in Daily Clinical Practice. J Nutr Health Aging 22, 1023 (2018). https://doi.org/10.1007/s12603-018-1057-x

3. Fougère, B. RETRACTED ARTICLE: Management of Frailty: Screening and Interventions. J Nutr Health Aging 22, 1022 (2018). https://doi.org/10.1007/s12603-018-1009-5

4. Woo, J. Designing Fit for Purpose Health and Social Services for Ageing Populations. Int. J. Environ. Res. Public Health 2017, 14, 457

5. John E. Morley, Bruno Vellas. «Patient-Centered (P4) Medicine and the Older Person», Journal of the American Medical Directors Association, 2017

La commission de la faculté de médecine de Tours met la poussière sous le tapis

Ce cas a été discuté lors de la commission d’éthique et de déontologie du 26 avril 2021, et considéré comme clos. Il faudrait le rediscuter puisqu’il y a d’autres rétractations, à moins qu’ils attendent d’autres rétractations. Vous pouvez lire le compte rendu de 2021, dont je reprends ci dessous un extrait :

tours commission intégrité 2021 fougère

Partagez cet article sur les réseaux:
Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn

2 commentaires

  • Les publications « contenaient des phrases recopiées »… Faut-il donc faire des périphrases pour ne pas être accusé (ou même détecté) de plagiat ? Je préfère de vraies citation entre guillemets et précisément référencées : ce qu’on appelle alors une revue de littérature… à condition bien entendu de ne pas prétendre faire état d’un résultat original, mais bien d’une « narrative review » comme on dit quand on veut faire chic, voire d’une opinion ou d’un simple commentaire (des « letters »).
    Le problème est assurément que toute affirmation référencée et toute discussion faisant état d’opinions multiples sont des emprunts aux travaux d’autrui. Toute bonne science (celle « des nains juchés sur les épaules de géants » selon Newton) procède ainsi mais ce qui ne va pas est que des auteurs font trop couramment croire à un apport personnel en employant justement des circonlocutions pour masquer l’apport d’autrui. Une autre chose qui ne va pas est, bien entendu, la pratique des autoréférences abusives qui ne sert qu’à encombrer l’espace des publications pour prétendre à de nombreux personnels apports et en retirer des bénéfices indus.
    Il faut punir le détournement de la littérature à la recherche d’un profit mais encourager les références aux travaux antérieurs aux siens. Le plagiat est décidément une notion bien délicate à manier.

    Répondre
  • A lire +++ : l’interview de Guillaume Cabanac dans Le Point ! (Notamment à propos de quelques sujets évoqués ici : les « copiés-collés », les circonlocutions, les citations abusives…)

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

Archives mensuelles

Suivez-nous

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle

Tags

Vous pourriez aussi aimer