Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
code européen allea

Cas IS n° 8 : Quel rôle pour le financeur de notre recherche ?

Points clés

Quelle dépendance vis-à-vis du financeur ?

Nous avons accepté un financement externe pour évaluer les effets psychologiques de certains produits de grande consommation. Cette manne financière sera utile pour assurer la pérennité  de notre équipe de recherche.

Nous avons convaincu le représentant de la société commerciale XX d’apporter ce financement après plusieurs réunions cordiales. Nous sommes bien d’accord avec lui sur le fait qu’il n’aura pas à influencer les résultats. Nous avons écrit un protocole répondant à ses propositions.

Avant de commencer l’étude, la seule chose qui lui semble utile serait de ré-écrire la question de recherche. La ré-écriture met plus d’emphase sur les effets positifs que négatifs des produits. Il nous explique que cela ne concerne pas les données ni l”analyse des résultats.

Le représentant de la société a bien admis qu’il n’aurait aucune influence sur l’étude et les résultats, mais nous n’avions pas d’accord sur la question de recherche qu’il avait proposée et que nous avions adaptée.

Que faites-vous ?

  1. Je suis d’accord avec ses suggestions et nous allons ré-écrire la question de recherche. Cela n’a pas d’impact sur nos méthodes et notre travail.
  2. Je fais comme si je n’avais rien entendu…  afin de ne pas changer la question
  3. J’arrête totalement la collaboration avec cette société, car le représentant pourrait avoir d’autres suggestions plus tard
  4. Je demande au responsable du département de décider à ma place, quitte à faire le projet avec des modifications de la question. Je n’ai pas d’avis à proposer au responsable du département.

Quelle serait la bonne conduite ? Arrêter toute collaboration…  donc refuser l’argent ?

Les relations avec les financeurs sont parfois délicates, avec des non-dits, des convenances sociales, une soumission à celui qui a l’argent. Est-il facile de refuser un projet simple qui apportera des ressources indispensables au laboratoire ? Peut-on proposer de refuser de l’argent dont votre laboratoire a besoin…   faut-il commencer à accepter des compromis ?

Quand le promoteur est aussi le financeur, par exemple une industrie d’un produit de santé qui réalise des essais cliniques, il serait judicieux de proposer à un comité académique indépendant d’écrire les protocoles. Un comité indépendant devrait être indépendant. Le financeur préfère honorer des experts qu’il nomme dans un comité scientifique appelé indépendant. Attention, le financeur choisit les experts… Et tous les experts ainsi payés affirment en général qu’ils sont indépendants..

La bonne solution serait de demander à une institution de recherche publique de former son comité scientifique, de choisir les experts en s’assurant qu’ils n’ont pas de liens (financiers ou non financiers) avec le financeur…. est-on prêt pour cela ?

A vous de juger, et merci de me proposer vos regards sur cette situation…

Les cas proviennent de situations réelles adaptées pour n’identifier personne ; ce sont des cas personnels, des cas d’autres collègues, ou des cas empruntés à dilemma games. Tous les cas d’intégrité scientifique de ce blog sont sur cette URL.

Partagez cet article sur les réseaux:
Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

Archives mensuelles

Suivez-nous

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle

Tags

Vous pourriez aussi aimer