La non déclaration des conflits d’intérêts est dénoncée fréquemment

Dans son numéro du 8 juin, les Archives on Internal Medicine publient une lettre d'un lecteur précisant que le Dr Bertram Pitt a déclaré ne pas avoir de conflits d'intérêts dans un éditorial sur un article sur les béta-bloquants. Dans d'autres articles, notamment du NEJM, il avait déclaré des conflits d'intérêts. L'auteur de cette lettre pense que les procédures des Archives ne sont pas bonnes, compte tenu que les Archives ont pris des positions en faveur de la déclaration des conflits d'intérêts.

Le Dr Pitt répond en s'excusant et surtout en déclarant avec un détail que nous ne connaissons pas en France : "I am a consultant for Pfizer, Merck, Novartis, Takeda, Schering-Plough, AstraZeneca, Pericor, Relyspsa (with stock options), BG-Medecine (with stock options), and Nile Therapeutics (with stock options). I have grants from Biomarin, Bayer, and Medtronics. I would like to reemphasize that I have not consulted on beta-blockers for several years and do not believe that I personnaly had a conflict of interest with the editorial. However AstraZeneca, with whom I have previously consulted for in regard to resuvastatin, does have an interest in metoprolol, and therefore, inretrospect, I agree that this should have been listed as a potential conflict of interest."

Conflicts of interest need to be reported reliably. Archives of Internal Medicine 2009;169:1078-1079.

Partagez cet article sur les réseaux:
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

Archives mensuelles

Suivez-nous

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle

Tags

Vous pourriez aussi aimer