Conflits potentiels d’intérêts et NIH : Augmentons la transparence !

Dans un article du JAMA de juin 2010, le National Institute of Health, Bethesda, Md USA, explique les changements apportés à leur politique de gestion des conflits d'intérêts financiers. Cette politique doit influencer les journaux biomédicaux et les pousser aussi à plus de transparence….Mais quelle est la limite de la transparence dans ce domaine. Dans cet article un tableau simple résume les changements apportés par le NIH à leur politique : décalaration spontanée à leur instittution pour les chercheurs ayant des supports du NIH ; toutes contributions à partir de 5000 $ ; toutes les situations, et non plus uniquement les situations dites 'significant' ; les institutions doivent avoir un plan de management des conflits d'intérêts, et tout déclarer publiquement sur un site internet ; tout business, même minime, doit être déclaré ; les institutions doivent former les investigateurs aux bonnes pratiques en matière de conflits d'intérêts.

Pour les journaux, il est clair que des progrès doivent étre faits, mais est-ce que la transparence extrême est une solution quand le fondement de conflits d'intérêts est surtout un problème de loyauté…???    Et cet article ne concerne que les conflits financiers….sont-ils les plus importants ?

Rockey SJ & Collins FS. Managing financial conflict of interest in biomedical research. JAMA 2010;303(23):2400-2402.

Partagez cet article sur les réseaux:
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

Archives mensuelles

Suivez-nous

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle

Tags

Vous pourriez aussi aimer