Le nombre de citations ne réflète pas la qualité de l’article. L’auto-entretien du facteur d’impact.

Thomas Perneger que certains d'entre nous connaissent, et qui est un épidémiologiste clinicien de Genève a publié en juin 2010 un article intéressant dans le Journal of Clinical Epidemiology. Il a étudié les citations d'articles de recommandations indentiques et publiés dans des journaux différents. Ce sont les recommandations CONSORT, QUOROM, STARD, STROBE.

Son hypothèse déduite de ce travail serait que le nombre de citations d'un article est influencé par le journal qui a publié l'article. Plus le facteur d'impact du journal est élevé, plus le nombre de citations augmente. Ceci n'est pas étonnant, mais pose une question : est-ce que les articles sont cités uniquement pour la qualité de leur contenu ? Nous avons déjà évoqué l'art de la citation, de l'auto-citation, de la citation des reviewers potentiels, de la citation des collègues……et ceci n'est pas étonnant. Si vous publiez un article très controversé, il sera beaucoup cité…..

Le facteur d'impact s'auto-entretient….en attirant les bons articles qui sont cités car ils ont été publiés dans un bon journal……

Perneger TV. Citation analysis of indentical consensus statements revealed journal-related bias. Journal of Clinical Epidemiology 2010;63(6):660-664. 

Partagez cet article sur les réseaux:
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

Archives mensuelles

Suivez-nous

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle

Tags

Vous pourriez aussi aimer

Lorem suscipit venenatis, risus. Donec elementum