En chirurgie orthopédique, la moitié des conflits d’intérêts ne sont pas déclarés dans les articles !

Des données fiables existent depuis 3 ans aux USA où les industries des produits de santé publient sur des sites internet les payements faits à des médecins : payements directs (honoraires, contrats de consultants,…) et remboursements de frais. Cherchez sur google et vous tomberez sur des tableaux excel compliqués, détaillés avec des dollars de partout…..Je me demande comment comprendre et interpréter tout cela…….Et à partir de 2013, tout payement de plus de 10 dollars sera mentionné, et dans quelques années la France suivra cette mode…..

Ces données peuvent être analysées : aux USA, en 2007,  5 sociétés (Biomet, DePuy, Smith & Nephew, Stryker et Zimmer) avaient versé 1654 "directs payments"  pour "services related to hip and knee reconstruction and replacment". Au total 248 millions de dollars, donc une moyenne de 150 000 dollars par payement. 41 chirurgiens ont reçu plus de 1 million de dollars chacun, avec 2,7 millions en moyenne par chirurgien. 32 de ces 41 chirurgiens avaient publié des articles entre le 1 janvier 2008 et le 15 janvier 2009. Dans ces articles, les déclarations de conflits d'intérêts variaient beaucoup….. L'analyse est très détaillée, bien faite et je vous passe les détails.. La moitié des auteurs n'avaient pas de conflits d'intérêts à déclarer.

allez lire cet article  pour vous faire une opinion : le système de déclaration des conflits d'intérêts traque-t-il les brigands…..NON, NON, il considère que tout scientifique (souvent honnête) est un brigand, et les vrais brigands survivent très bien…. J'ai souvent écrit "Faire croire que le comportement déviant de quelques individus est le comportement moyen des la profession est une insulte à la profession"….allez rêver.. mais je n'ai pas de solutions sauf de condamner les brigands…et laisser tranquilles les médecins honnêtes.

Chimonas S et al. From disclosure to transparency. The use of company data. Archives of Internal Medicine 2010; sept 13. DOI : 10.1001/archinternmed.2101.341

Partagez cet article sur les réseaux:
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

Archives mensuelles

Suivez-nous

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle

Tags

Vous pourriez aussi aimer