Les experts avec des liens d’intérêts seraient les meilleurs ?

L'éditorial du 13 août 2011 de Fiona Godlee, rédactrice du BMJ, revient sur une décision récente de la FDA d'accepter plus d'experts avec des liens d'intérêts. La FDA estime que rechercher de bons experts sans liens d'intérêts ralentit les évaluations des produits de santé.

Fiona Godlee s'oppose aux experts ayant des liens d'intérêts et pose la question : est-ce que le BMJ devrait tenter à nouveau l'expérience de NEJM ? Les années 2010 ne sont pas les années 2000, et bannir totalement les auteurs ayant des liens d'intérêts pourrait être essayé par le BMJ…

Que s'est-il passé au NEJM ? En 1996, le comité de rédaction a décidé de n'eccepter pour ses éditoriaux et ses revues générales que des auteurs sans aucun lien d'intérêts avec l'industrie….   Mais le NEJM a abandonné en 2002 cette politique, car les bons auteurs manquaient……  C'est la seule expérience au sein d'un journal ayant montré que les experts sans liens d'intérêts sont sans intérêt. Les rédacteurs du NEJM ont expliqué leur stratégie dans un éditorial resté célèbre que je vous ai téléchargé.

Tous les bons journaux demandent aux auteurs de déclarer tous liens d'intérêts,  c'est absolument nécessaire , et il arrive que des délateurs remarquent que des liens ne sont pas déclarés…  Il faut protéger les délateurs….

La proposition de la FDA a entraîné des protestations, comme mentionné le 20 août dans le BMJ.

Godlee F. Turning the tide on conflicts of interest. BMJ 2011;343:doi:10.1136/bmj.d5147

Partagez cet article sur les réseaux:
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

Archives mensuelles

Suivez-nous

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle

Tags

Vous pourriez aussi aimer