Des auteurs responsables ! Ce n’est pas un rêve

Les auteurs prête-noms et les auteurs fantômes sont régulièrement dénoncés, mais peut-on penser que ce phénomène est en diminution ? Oui d'après un article du BMJ, le 25 octobre 2011, mais je conseille d'attendre d'autres données avant de conclure. Auteurs prête-noms sont aussi appelés auteurs honoraires, 'cadeaux', invités, et les auteurs fantômes sont vulgairement appelés nègres. Tous les journaux voudraient que les auteurs comprennent qu'ils doivent être responsables, et ne pas tromper les lecteurs….  Ceci est une des bases de l'intégrité de la science… Remercions le journal Le Monde qui a divulgué ces pratiques pour le grand public.

Les rédacteurs du JAMA ont fait une enquête auprès de 896 auteurs d'articles originaux, de revues générales et d'éditoriaux dans 6 journaux (Annals of Internal Medicine, JAMA, Lancet, Nature Medicine, NEJM et PLoS Medicine) : 630 (70,3 %) ont répondu !!! C'est très bien…  Auteurs cadeaux (ou dits honoraires, ou invités) dans 17,6 % des cas, et auteurs fantômes (dits nègres) dans 7,9 % des cas. Ce serait moins qu'en 1996 mais je suis sceptique : ce sont des déclarations, donc probablement sous-estimées, et les définitions d'auteurs cadeaux et fantômes ont des interprétations variables… Les répondeurs étaient surtout des médecins hommes provenant d'Amérique du Nord (63 %) et d'Europe (28,7 %), donc l'Asie n'était pas bien représentée…   Et les répondeurs étaeint des auteurs ayant publié dans ces journaux prestigieux..   L'échantilion n'était pas représentatif des auteurs des milliers de journaux de spécialités et des sociétés savantes… Je suppose que ces données publiées dans le BMJ sont sous-estimées.

Cet article montrerait que les auteurs fantômes ont diminué alors que les auteurs prête-noms seraient stables…. Cela me semble raisonnable : beaucoup a été fait pour diminuer les fantômes (par exemple GPP2), mais rien pour lutter contre les auteurs prête-noms. A noter que les auteurs de ce travail (les rédacteurs du JAMA) n'ont pas inclu le BMJ dans leur échantillon, et qu'il y a probablement un peu de complaisance entre rédacteurs…. pour accepter cet article dans le BMJ.

Un éditorial sur la politique du journal Neurology qui semble être très exigeant pour vérifier la paternité des articles apporte les arguments connus pour demander de lister les rôles des auteurs et des contributeurs…

Wislar JS et al. Honorary and ghost authorship in high impact bimedical journals: a cross sectional survey. BMJ 2011;343:d6128.

Baskin PK. Honorary and ghost authorship. BMJ 2011;343:d6223.

 

Partagez cet article sur les réseaux:
Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

Archives mensuelles

Suivez-nous

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle

Tags

Vous pourriez aussi aimer